Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 19r
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0037
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Pour les champs. ip

Les voultcs , tant des allées du premier cstage, & du dcuxicsmc, que celles de tout
le contenu, le tout reuient à sîx cents cinquante toises.

Le corps de logis du Seigneur, ne reuient qu a quatre cents quatre vingts toisès de
muraille, d'autant qu'il n'y a point de fondement à toisèr, ayant esté toisé au premier
toisage de la masse d'embas.

L'appuy régnant entour la terracc,ou court du Seigneur, ayant trois pieds de haut,
reuient à trente & huit toises.

Le carrelage du logis du Seigneur,& des offices,reuient à trois cents toises.

Le carrelage des deux logis de la basse court, reuient à quarante toises.

La couuerturc du logis du Seigneur, reuient à neuf vingts dix toises.

Pour le regard de la couuerture des bastiments de la basse court, il n'y en a point,
d'autant que le tout cst couuert en terracc, qui cst la court du logis du Seigneur.

En tout le logis du Seigneur, il y a vnze cheminées, & deux aux deuxlogisde la
basse court, qui sont treize.

Plus vnze croisees au logis du Seigneur, auec vnze lucarnes pour le galletas;

Plus seize petites fenestres aux quatre pauillons des coings.

Trente & sîx petites fenestres, tant au premier estage du rez de terre, que des gre-
niers, sans les fenestres d'audessous les croisees du logis du Seigneur, pour laisscr tom-
ber le iour en glacis aux offices & caues.

Plus cinquante & sîx huisseries, grandes que petites, tant pour tout le logis du Sci-<
gneur, que pour la basse court.

Plus dix grandes traueespour le logis du Seigncur,auecles quatre des pauillons, &
autant en comble.

Plus douze traueespour les logis de la basse court, & pour les cstables du bcstail,
sans les eseurics que ie ne compte point, d'autant qu a toutes eseuries qui ne seroienc
voultees, scroitbesbingymettresoliuesdedixàdouzepoulces, & les mettre à trois
pieds prez i'vne de l'autrc,&vo1ilter les entredeux de briquc,en manière d'vn petit arc
courbé, pource que communément les cstables àcheuaux sont subjettes au feu:Tou-
tesfois en cet édifice, l'estage au dessus des eseuries est voulté.

XXVIII.

Este place en paraleIograme,a vingt & huit toises de Iargcur,& douze &
demie en profondeur, qui font trois cents cinquante toises en superficie,
, qui valent vn tiers d'arpent, deux cordes moings, ou enuiron.

Le bastiment est vnemasse composee de trois corps, l'vn au milieu, &
les deux autres en forme de deux gros pauillons, qui ferment iceluy.

Le premier estage cst celuy des osfices, lequel est moytié dans terre, & moy tié de-
hors : au moyen dequoy il faut monter quelques degrez à l'estage d'audessus celuy
des offices.

L'estage des offices est desseigné par le premier plan, comme apparoist par le des-
sèing des voultcs.

L'estage éleué audessus,cst pareillement desseigné au sécond plan. Au corpsdu mi-
lieu, est la {àlic, auec deux garderobbes, & deux escallicrs.

Le sécond estage de ce corps est en galletas, accommodé de pareils membres, qui
sont en forme de pauillons.

Les deux autres corps ioignantsjVn à dextre,Pautre à senestre, sont éleuez vn cha-
cun de deux estagcsiusques à l'entablement. Au dessus cst vn troisîesme estage cou-
uert en dosmc,ayant à la seime vne petite tubc,ou lanterne de sîx à sept pieds,couuer-
te pareillement en dosmc,sclon l'ordre du grand: & d'icelle lanterne tombe le iour, &
deseend en l'estage. Chacun desdits pauillons est couuert en deuxdosmes, qui sont
quatre pour iceux deux pauillons: le dedans dcsquels dosmes seruira de garde -meu»

D iij
loading ...