Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 19v
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0038
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Liufe d'archkeéhrte

bles,&grands cabinets, Toit d'armes ou de peintures.

Iceux corps sont accommodez de membres, comme apparoist sut le plan, asTauoh
chacun d'iceux corps de deux chambres, garnies de leurs garderobbes, saillanssurla
terrâce,outrc le corps du milieu. Entre icelles chambres, est vnc allée venant de la sàl-
1c, separât lesdittes deux chambres les vnes des autres: Laquelle allée, au premier esta-
ge fe vient rendre aush sur la terrace régnant en tout le logis. Etaudeuxiesme estage a
vn appuy, ou fenestre, ayant iour sur ladite terrace.

La closture de la terrace, entre le logis & le fosfé, ayant trois toises d eleuation, de-
puis le fondement iusques au cordon, reuient à trois cents toises.

L'appuy, ou parappel de trois pieds de haut, auec les quatre petits forts, reuient à
soixânte & quinze toiles.

La maçonnerie de tout le bastimentj reuient à neuf cents soixânte &dixtoises.

Les voultes des offices & caues, rcuiennent à fîx vingts dix toiles.

Le carrelage de touts les estages, reuient à deux cents soixânte toises.

Il y a en tout le logis vingt & vnc croiset, & cinq lucarnes au galletas du corps du
milieu.

Plus vingt & huit petites fenestres bastardes, tant pour les escalliers, que pour les
quatre petits pâuillons estants outre le corps.

Plus treize fenestres bastardes en glacis, estants au desfous des croisees du premier
éstâge du rez de la terrace, pour donner iour aux offices.

Ilyadixneuf trauees à tous les estages 3 auec dix poultres, sans les petites trauces
des petits pauiHons, auec les combles du galletas du corpsdu milieu, & les quatre
combles en dosme, & dix autres petits, asïàuoir les quatre des quatre petits pauiHons,
puis les deux des montées, & les quatre des quatre tubes de dessus les dosmes.

Sans les quatre,quï sont aux quatre petits fors,lesqucls se doiuent couurir de pierre
de taille à ioings couuers, ou bien de bonne brique, s amortissant sur la voulte de de-
gré en degré, non ne les veut faire de charpenterie, &îa couuerture desfus.

Il y a douze cheminées pour touts estages,si ne voulez en faire de petites aux petits
cabinets, desquelsie ne feray calcul en ce present compte.

Il y a en touts les estages cinquante huisseries, tantgrandes que petites.

Ledixneufiesme bastiment cy deuantdéclaré, reuient à mesme ordonnance que
cestuy : toutefois vous y trouuerez des changements différents, pour donnera co-
gnoistre qua vn désseing de bastiment, encores qu'il soit arresté, on y peut changer,
tant aux commoditez qu'en la couuerture & îymmctrie.

J\ Jv 1 .X.

Ë bastiment est vne masse de logis, lequel contient douze toises & demie
sur cinq deux pieds de large, non compté la saillie du perron surie deuant.
Ce logis n'a que deux estages, & sbn galletas desfus.
Au premier estage, onpasscpar denous le perron, par vne allée pour
aller à vne petite terrace, de laquelle on descendpour aller au iardin. Es deux costez
de l'allée sont deuxplacCSjIesqucllessèruiront de caues ou ecliers.

De l'entrée venant à l'allée susditte, au costé dextre est vnc cuisine, son gardeman-
ger, & montcé'pour le bastiment. De l'autre costé senestre, est vn fournil, auec vne
petite place pour les farines.

Il faut monter au deuxiesmc estage par le perron à descouuert,ou bien par la mon-
tée à couuert : Lequel estage est accommodé d'vne sàile, auec son serre-nappe, deux
chambres, & deux garderobbes, auec deux petits cabinets posez sur deux trompes,
estants aux angles par le dehors.

Le troisïcsme estage se pourra Faire en galletas, & accommoder de pareils mem-
bres que le deuxiesmc : Autrement faudra separer la salle en deux, & en faire cham-
bres,
loading ...