Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 19v
DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0038
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
Liure larchite&ure
bies, & grands cabinets, sort d'armes ou de peintures.
Iceux corps (ont accommodez de membres, comme appasoiâ sur le plan, aüauou
chacun dhceux corps de deux chambres, garnies de leurs garderobbes, Aiiians Ania
tcrrâce,outre ie corps du miiieu. Entre iceii.es chambres, eA vne aüee venant de ia sai-
ie, separat lesdittes deux chambres !es vnes des autres: LaqueHe aHee, au premier e Aa-
ge A vient rendre aush sur îa terrace régnant en tout !e !ogis. Et au deuxiesme eAage a
vn appuy, ou AneAre, ayant iour sur ladite terrace.
La doAure de !a terrace, entre le !ogis & A fb Ae, ayant trois toises d eieuation, de-
puis !c fbndemenr iusqucs au cordon, renient à trois cents toises.
L appuy, ou parappcl de trois pieds de haut, auec les quatre petits forts, reuientl
sbixante & quinze toises.
La maçonnerie de tout !e baAiment^ renient à neuf cents sbixante & dix toises.
Les vouites des ofEces & caues, reuiennent a six vingts dix toises.
Le carretage de touts !es eAages, reuientà deux cents sbixante toises.
H y a en tout !e !ogis vingt & vne croiset, & cinq lucarnes au gaüetas du corps du
miiieu.
Pius vingt & huit petites Ane Ares baAardes^ tant pour ies eAaüiers, que pour ies
quatre petits pauiüons eAants outre !e corps.
Pius treize Ane Ares baAardes en giacis, eAants au desAus des croiAes du premier
êAage du rez de !a terrace, pour donner iour aux o&ces.
liyadixneüftraueesàtousies eAages^ auec dix pouitres, sans les petites trauees
des petits pauüions, auec ies combics du gaüctas du corps du miiieu, & !es quatre
combies en doAne, & dix autres petits, aslauoirles quatre des quatre petits pauiiions^
puis !es deux des montées, & !es quatre des quatre tubes de dessus ies do sines.
Sans tes quatre,qui sont aux quatre petits fors, iesqueis se doiuent couurir de pierre
de taiHe à ioings couuers, ou bien de bonne brique, s amortisfant sur ia vouite de de-
gré en degré, si on ne ies veut faire de charpenterie, &iacouuerture dessus.
ï! y a douze cheminees pour routs eAages, A ne vouiez en faire de petites aux petits
cabinets, desqueis ie ne feray caicul en ce present compte.
îi y a en touts ies eAages cinquante huiHeries, tantgrandes que petites.
Le dixncuAcsmcbaAimentcy douant deciaré, reuient a mesrne ordonnance que
ceAuy: toutefois vous y trouuerez des changements differents, pour donnera co
gnoiAre qui vn dcHcing de baAiment, encores quAi sbit arresté, on y peut changer^
tant aux commoditez qu en ia couuerture & symmetrie.
XXIX.
L baAiment eA vne masse de iogis, teque! contient douze toises & demie
sur cinq deux pieds de iarge, non compté ia saiiiie du perron surie deuann
Ce iogis ni que deux eAages, & sbn gaüetas desfus.
Au premier eAage, onpasApar dessous ie perron, par vne aîiee pour
aiier à vne petite terrace, de iaquciic on deseend pour aHer au iardin. Es deux coAez
deiaiiee sont deuxpiacesJesqueiiesArüiront de caues ou ceüers.
De i entrée venant à ilHee susdittc, au coAé dextre cA vne cuiAne, sbn gardeman-
ger, & montée pour iebaAiment. De ilutre coAé Ane Are, eAvn fournit, auec vne
petite piace pour ies farines.
Ii faut monter au deuxiesme eAage par ic perron à de Aouuert,ou bien par îa mon-
tée acouuert: LequeieAagc eAaccommodéd vnesaite, aueeson Arre-nappe, deux
chambres, & deux garderobbes, auec deux petits cabinets poAz sur deux trompes,,
eAants aux angies parie dehors.
Le troiAcAne eAage A pourra Aire en gaÜctas, & accommoder de pareiis mem-
bres que ie deuxiesme : Autrement faudra Aparer ia Aüe en deux, & en Aire cham -
*.h bres.
loading ...