Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 22v
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0044
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Léure d'archite&ure

trois pieds pour aller aux caucs & osfices. Au contraire d'iccluy rez de tcrre,faut mon-
ter par deux costez six ou sept pieds par vnpcrron,pour venir à la terrace,qui est entre
les deux corps de logis & celuy du milieu, de laquelle terracc on va à la gallcric voul-
tec, &aux membres des deux corps. L'estagc des offices sera voultee aucc la galleric :
tout le reste seront planchers: dans les corps y a deux escallicrs pour la commodité
des cirages.

Sur lcntrcc de la court sont deux pillastres quarrés, sur Icsquels, & ausïl sur la mu-
raille & closture du lieu, seraasîis vne petite chambrecouuerte en pauillon:pareille-
ment sur la profondeur de la court, & à la ligne respondantc à l'entrée, sont deux au-
tres pareils pillastres égaux, surlesqueis, &sur la muraille de la closture, sera pareille
chambre que sur le deuant, esquellcs deux petites places on ira par deux petites gallc-
riesrespondantcs es deux corps de logis ^Âants à dextre &sencstre de la terrace. A
chacune d'icelles petites galleries, est vne petite montée pour leurs commoditez : au
dessous on pourra retirer à couuert coches & littieres.

Ceste manière de bastir est propre pour ceux qui sc veulent loger menagercmet,&
auoir tât leur logis que la basse court enclosè & fermée en vn,à ce qu'ils puissent veoir
sans grande peine tout ce qui sè fait chez eux. Suyuant ce subjct,sc pourra faire & in-
uen ter autres bastiments plus riches,ouplus simples (sélon le desir de dépendrcjpour
retirer le tout en peu de lieu.

La maçonnerie,tant des courtines que des petits forts,à prédre deux toisès de fon -
dation iusquesau dcsTus du cordon,reuient à deux cents quinze toises.

La maçonnerie de la basTe court, tant de la grange, colombier, cstablcs, que les
vouItes,auec 1 elcuation de la closture au dessus du cordon, laquelle est de trois toises
de haut,regnât tant sur la face de l'entrée que mesmemcnt surie derrierercomprenant
aussi en ce calcul les petites Chambres, desquclles il y en a vne sur le portail, & l'autre
qui est à l'opposite,ioignant la closture de derriererlc tout ci dessus ensemble, reuienc
à huit cents quatre vings toisès.

Le logis seigneurial, à prendre Péleuation d'audcsTus le cordon, iusques au desTus
de l'entablement de sèpt toises de haut, régnant aux entours les pans des corps, tant
dehors que dedans, qu'aussi les refans, & voultes,& petits murs d'appui,que l'exauce-
ment des quatre demies circonférences estants aux corps des costez, le tout reuient à
neuf cents quatre vingts toises de maçonnerie.

Le carrelage de touts les planchers,tant du logis du Seigneur, que des deux petites
chatnbres,estâts sur le portail,& sur le derrière, reuient le tout à deux ces vingt toisès.

Le pauédes osfices, auec celuy de la terrace d'entre les deux corpsdes deux costez,
reuient à quatre vingts toises.

La couuerture,tant des trois corps(dont les deux des deux costez sont couuerts en
demies circonférences, & le corps du milieu en pauillon ) que de tout le reste des ba-
stiments du pourpris (excepté le colombier, & la grange, & les petites montées qui la
ioignent,)le tout reuient à deux cents soixante toisès.

La couuerturc de la grange, estant en petits combles, ensemble le colombier, & les
petites montées susdittes,reuient le tout à deux cens dix toises.

Le carrelage du grenier au dessus de lagrange,reuient à cent cinq toisès.

Il y a pour touts les trois estages,& peur les osfices, vingt cinq cheminées.

Ne faisànt point de croisèes à la galleric sur le costé durosTé(cncor queielesaye
marquez sur le plan,& non à 1 eleuation) il y a trente cinq croisces,auec trente & qua-
tre petites fenestres.

Plus quatorze lucarncs,& deux oualles.

Plus trente & huit trauees, & quatorze poultres pour les deux cstages, & dixhuit
reuenant en combles.

Plus soixante huisTeries grandes que petites, tant pour le logis du Seigneur que
pour le corps de la grange. Touchant
loading ...