Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 23r
DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0045
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
Pour ies champs.
Touchant des petites Ane Ares , 5e iours du corps de la grange, ie n'en fay point de
caicni, d autant que ccia ie comptera parrny ie toiAge^
XXXIHL
E ba Aiment conGAe en vne place,ayat quarante & deux toiAs de îargeurj
& trente & vne de profondeur, qui sont en nombre treize cents deux toi-
ses en super Acie, qui reuiennent à vn arpent, demy quartier, cinq perches^
vn peu moins^
Et doit e Are ce baAiment garny par bas de sbn eAage d oiSces, auquel y faudra de A
cendre par ies e Aa!Hers,qui ont ieurs aduenues par des perrons en forme de demie cir-
con Arence,par iesqueis A faudra monter au premier eAage au deAus ceiuy des oÆces.
Ce corps de iogis e A accompagné de Ax gros pauiHons , quatre desqueis Ant aAis
aux quatre coings dficeiuy: Tvn des deux autres Art dentree & portique au iogis: &
iautreeAvisàvisiceiuy,Aruant dHAuepour aiier au iardin. Les corps de iogis Ant
Joignants & contigusentre tours ces Ax pauiHons. Leprincipai d'tceux corps eA à
main AneAre en entrant, ayant au premier eAage, qui e A au rez de ia courtine gaüe-
rie régnante d'vn pauiHon àautre. Et au corps de iogis, a main dextre, eA Auiement
vne gaiierie régnante: pareüiement toute ia diAance d entre ies deux pauiHons des
coings.
Es deux autres corps ^ aAauoir ceiuy de deuant& ceiuy de derrière Air ia court, y
sont pareiiiement comprins deux autres petites gaHeries, chacune de trois arcs Auie-
ment , de ia me Ane symmetrie & ordonnance que ies deux precedentes : de sorte-que
du miheu & centre de !a court, ion void ies quatre coAez Ambiables ies vas aux au-
tres, comme pouuezcognoiAre parie deAeingdupremier pian.
Le Acond plan qui repreAnteiedeuxiesme eAage, neA en aucuns endroits tout
Ambîabie au premier, parce que deAus ie corps du coAé AneAre, eA vne AHe en ber-
ceau, d vnze toiAs de longueur,& cinq de iargeur: ayant d vn coAé vn grand e Aaiiier^
& de i autre vne antichambre,de iaqueiie on va aux commcditez, comprin As dans ie
eA vne gaHerie en gaüetas.
Les pauiHons A Anuét de commoditez pareiües à ceiîes du premier eAage : mais !e
corps de deuant, & ceiuy de derrière en ieurs Aconds eAages, sont en partie terraeés:
principalement a ceiuy de deuant y en a quatre, & à ceiuy de derrière deux petites^,
aucc ieur appuy, ie tout desAigné Au ie pian.
Les trois pauiHons du deuant sont de deux eAages, & ieur gaüetas deAus, ies te tra-
ces entre iceux,Ant au deAus du premier eAage des deux corps, à dextre & à AneAre.
, Les trois pauiHons du grand corps de derrière, Ant de trois eAages & ie gaüetas au
desfus. Les corps entre iceux, tant adextre qui AneAre, de deux eAages Auiement:
puis ie gaüetas deAus. La petite terrace e A aÆA au deAus du premier eAage du pauiA
ion du miheu.
Toute ia maçonnerie de ce baAiment, renient à trois mil trois cents toiAs,
T eûtes ies vouites de i eAage des oAices & canes,reuiennéc à Ax céts soixate toiAsJ
Les vouites des quatre gaüeries de ia court, reuiennent à cent cinquante toiAs.
Tout iecarreiage detouts ies eAages, reuient à treize cents toiAs.
Toute ia couuerture detouts ies corps & pauiHons, renient à huit cents quatre
vingts toiAs.
En touts ies eAages du iogis, y aura Aixante & quatorze cheminées.
Plus cent dixhuit croiAes, & douze AneAres baAardes.
Plus Aixante & deux incarnes, & douze petites.
Pius Ax vingts trauees,tant grandes que pentes,& Aixante & quatre pouhres: puis
touts ies combies.
E

pauiHon prochain
LecoAéoppoA
loading ...