Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 23r
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0045
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Pour les champs. 23

Touchant des petites fenestres, &: iours du corps de la grange, ic n'en fay point de
calcul, d'autant que cela Te comptera parmy le toi(aget

XXXIIII.

E bastiment consiste en vneplace.ayât quarante & deux toises de largeur^
& trente & vne de profondeur, qui (ont en nombre treize cents deux toi-
ses en superficic, qui rcuiennent à vn arpent, demy quartier,cinq perches,
vn peu moins.

Et doit estre ce bastiment garny par bas de sbn estage d'osfices, auquel y faudra des-
cendre par les escalliers,qui ont leurs aduenues par des perrons en forme de demie cir-
conference,par lcsquels il faudra monter au premier estage au dessus celuy des osfices.

Ce corps de logis est accompagné de sîx gros pauillons, quatre desqucls sont aisis
aux quatre coings d'iceluy: l'vn des deux autres sèrt d'entrée & portique au logis : &
l'autre est vis à vis iceluy,scruant d'issiiepour aller au iardin. Lescorpsde logis sont
joignants & contigus entre touts ces six pauillons. Le principal d'iceux corps est à
main senestre en entrant, ayant au premier estage, qui est au rez de la court,vne galle-
rie régnante d'vn pauillon à autre. Et au corps de logis, à main dextre, est seulement
vne gallerie régnante: pareillement toute la distanec d'entre les deux pauillons des
coings.

Es deux autres corps, assauoir celuy de deuant & celuy de derrière sur la court, y
sont pareillement comprins deux autres petites galieries, chacune de trois arcs seule-
ment , de la mesme symmetric & ordonnance que les deux précédentes : de sorttque
du milieu & centre de lacourt, Ion void les quatre costez semblables les vns aux au-
tres, comme pouuez cognoistre par le desfeing du premier plan.

Le sécond plan qui represente ledeuxiesme estage, n'est en aucuns endroits tout
semblable au premier, parce que dessus le corps du costé senestre, est vne (aile en ber-
ceau, d'vnzc toises de longueur,& cinq de largeur: ayant d'vn costé vn grand escallicr,
& de l'autre vne antichambre,de laquelle on va aux commoditez, comprinses dans le
pauillon prochain.

Le costé oppofîte, est vne gallerie en galletas.

Les pauillons sc (uiuét de commoditez pareilles à celles du premier estage : mais le
corps de deuant, & celuy de derrière en leurs séconds estages, sont en partie terracés:
principalement à celuy de deuant y en a quatre, & à celuy de derrière deux petites,
auec leur appuy, le tout desseigné sur le plan.

Les trois pauillonsdu deuant sont de deux estages, & leur galletas dessus, les terra-
cés entreiceuXjsbnt au dessus du premier estage des deux corps, à dextre &i senestre.
. Les trois pauillons du grand corps de derrière, sont de trois estages & le galletas au
dessus. Les corps entre iceux, tant àdextre qu'à senestre, de deux estages seulement:
puis le galletas dessus. La petite terrace est assise au dessus du premier estage du pauil-
lon du milieu.

Toute la maçonnerie de ce bastiment, reuient à trois mil trois cents toises.

Toutes les voultes de l'estage des offices & caucs,reuiennét à (ix céts soixâte toises.

Les voultes des quatre galieries de la court, rcuiennent à cent cinquante toises.

Tout le carrelage de touts les estages, reuient à treize cents toiles.

Toute la couuerture de touts les corps & pauillons, reuient à huit cents quatre
vingts toises.

En touts les estages du logis, y aura soixante & quatorze cheminées*

Plus cent dixhuic croisees, & douze fenestres bastardes.

Plus soixante & deux lucarnes, & douze petites.

Plus six vingts trauees,tant grandes que petites,& soixante & quatre poultrcs: puis
touts les combles.

E
loading ...