Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 23v
DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0046
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
Liore Tarchite&ure
Plus huit vingts dix huisAries, pour tous As eAages du logiSè
XXXIHI.
E baAiment n eA de gueres disAmblable au precedent, & eA coprins dans
m quaré,qui e A quelque peu impar Ait,parce que d vn coAé Air la largeur
d'vn bourde pauillon à autre , y a quarante & trois toiAs, & sur sa profon-
deur quarante, qui font dixApt cents vingt toi As de AperAcie, seuenants
à vn arpent & demy, cinq perches de terre,vn peu moins.
L ediAce e A compo A de quatre corps de logis , enrichy de Ax pauillons, quatre aux
quatre coings, vn sur A milieu du corps de deuant , qui e A 1 entree, ou portai! : lautre
sur iemiiieu du corps de derrière. La court a vingt & quatre toiAs & demie de lar-
geur^ &vingt& quatre en profondeur, neAant ce baAiment de petiteentreprinA:
car outre ce que demonArc A desAing,ilAut entendre y auoir encor vn eAage dans
terre,qui Aruira pour !es oÆces,caues,& cehers: ausquels du rez de terre faudra deA&
dre par les eAalhers de cinq à Ax pieds: & faudra qu'iceluy eAage Ait voulté. Au con^
traire du rez de terre faudra moter quatre ou cinq pieds par Asditcs montées & e AaA
siers, pour aller au premier eAage au deAus deAittes offices.
Les trois corps de logis, asAuoir ccluy de deuant & les deux du dextre& AneAre
n ont quvn eAage, & le galletas dessus. Le corps de derrière a deux eAages, auec sbn
galletas desAis.
Les trois pauillons e Aants Ar le corps de deuant, Ant de deux e Aages, & le galle A
tas dessus.
Les trois pauillons du grand corps de derrière, Ant éleuez de trois eAages,& le gaA
Jetas desAis.
Le corps c Aant à dextre en entrant a la court eA vne gallerie à arcades, & voulteej
ayac au desAs vne autre gallerie en galletas: laquelle a deux saillies desAs pillaAres Ar
la court,pour y prattiquer deux petits cabinets qui voudra,ou bië As laisAr en terrace.
L autre coAé oppoAte, eA vne grande Aile de vnze à douze toi As de longueur, &
de cinq & demie de largeur, garnie de chacun coAé de commoditez y necesfaires.
Toutes les commoditez,tant des pauillons que des corps de logis, Ant faciles à re-
marquer Ar le plan.
Pour le regard de la court, il y a quatre parterres de iardins, à lenteur desquels ré-
gnent des allées qu'il faudra pauer,ou bien A quelques-vns trouuent la place plus belle
en court Ans iardins, il A peut Aire àieur volonté.
Toute la maçonnerie de ce baAiment,renient à trois mil quatre centsquatrevingts
toiAs.
Le carrelage de touts les eAages, renient à quinze cents Aixante toi As.
Les voultes de 1 eAage des omees & caues, contenants toute la concauité de desAus
le logis, reuiennent à huit cens Aixante toi As.
La voulte de la gallerie, reuient a cent toi As.
La couucrture de tout A ba Aiment, reuient à neuf cents quatre vingts toiAs.
H y a en touts les eAages du baAiment, cent dix croiAes, & vingt & quatre demies,
auec enuiron Aizc petites AneArcs baAardes.
1 ! y a cent trois lucarnes, auec huit petites.
Plus cinquante & quatre cheminées par le tout.
Plus huit vingts huisAries pour tous les eAages du logis, coprins celuy des offices.
H y aau premier eAage Aixante & quatre trauees, tant grandes que petites, auec
vingt & quatre poultres. Au deuxiesme eAage trente & vne trauce, & quatorze pouh-
tres. Etau troiAesmeeAagepour les pauillons de derrière, dixhuit trauees, & huit
poultres, tant grandes que petites.
Plus les combles des Axpauillons, & les combles des quatre corps.
XXXV.
loading ...