Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 25r
DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0049
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
Pour !es champs. 2^
en crouppe Pries bouts, pour Pire auPiPrme de pauiiion. Es Jeux angPs teipon-
dants aux raueiins prochains , sont pareiüement Jeux montées, vne Je chacun coPé
Je i angie, pour seruir es ePages Jes corps ; esqucHes montées y sont paPagespour ab
ier Pries terracesJes raueiins. Iceux trois corps Pntéieuezde JeuxcPages, &icur
gaiietasdeCus.
Les montées d'vn chacun ePage Pnt accommodées démembrés, deiPignez hir
!e pian, excepté ie premier ePage, icqueieP accommodé doÆces&caues. îifaudra
dépendre Je ia court du Seigneur par ies Jeux ePaiiiers Jes Jeux coPez, pour aher es
oÆces, & auÆ pour y dépendre ies viures, & autres choses necePaires. H y a Jeux au-
tres entrées JeHeignees surie plan, au Jesfbus des Jeux corps des deux coPez, auP
queiies on y entre par !a baPc court.
Les priuez P prattiqueront par quelques petites PiPics Jes montées, qui dépen-
dront sur !es terracesdes raueiins, iesqueis auront ieurs conduitsiusques a i cauë.
Au deux corps ePants Pries coPez Je ia court JuSeigneur, y a deux petits bouts
de gaüeries,i vn pour aüer àla petite chambre sur ie portait,dont nous auons parié cy
dePusd autre pouraiier àvnepareiiie Priederrierc,quiPra portée Pr deux gros pib
üers, & sur ia cioPure deiacourtrespondantcvisàvisceiicdeientrec, &ePcou-
uerte en mePie Pçon de pauiiion : Pruant ie dePbus d'iceHe à Prrer & mettre à cou-
uert ies coches & httieres.
Toute ia cioPure du iieu, tant des raueiins que des courtines, prenant trois toiPs
de fondation iusques au cordon, reuient à cinq cents vingt toiPs.
La maçonnerie de touts ies baPiments de ia basic court & cioPure, reuient à qua-
tre cents vingt toiPs.
La maçonnerie de tout ie iogis du Seigneur, reuient à neufeents cinquante toiPs,
Lacouuerturede tout ie iogis du Seigneur, reuient à trois cents dix toiPs.
La couuerture de toute ia baPe court, reuient a deux cents Pixante toiPs.
Lcsvou!tesdesoÆces&caues,reuiennentaPptvingtstoiPs.
Le carreiage des deux ePages du iogis du Seigneur, reuiét à deux cents vingt toiPs.
3i y a à chacun ePage dix cheminees,qui seront vingt,& trois pour ie premier ePa-
ge où Pnt les o&ces.
lifaut vingt croiPesau premier ePage manaMc, & vingcpetitespourlePagedes
oPices.
Pius vingt incarnes pour !e gaüetas.
Pius quatre demies croiPes pour ies deux petites chambres, svne sur P portai!, &
ceüe qui eP à i oppoüte Pr !e derrière.
Pius Pize trauees& cinq pouitres a IVsfaged'audePus ies oÆces, auee ce Put!es
combies.
Pour ies deux montées, Put douze petites PnePres.
Pour tout ie iogis, Put Pixante & Pize huiPcries, grandes que petites.
XXXVII. ^
E baAiment eonsiPe en vne piace d vn quatre parPit, contenan t quarante
toiPs Pr chacune Pce, qui font Pize cents toiPs en P^perEcie, reuenants a
vn arpent, quartier & demi, Ppt perches de terre, ou enuiron.
CePe piace ep fermée d vne muraüie portant taiiut, ayant huit raueüns, aPauois
quatre aiguts es quatre coings de ia piace , & quatre obtus aPs au miheu des courti-
nes, vn au müieu de chacune: &Prrchacunraueiin ep piantévne toureHe quarree,
ayant trois toiPs dans ceuure. A ['entour des courtines parie dedans, Pr ies rerraux,
ep vn berceau de charpenterie, ou treiüe de huit a neufpieds de iarge, couuert de vi-
gnes, ou couidroyes,ou bien de iierres. L'aUee du terraut entre ieiogis&ie berceau^
a vingt pieds de iarge Pr chacun des quatre coPez.
loading ...