Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 25r
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0049
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Pour les champs. 25

en crouppe sur les bouts, pour faire aussi forme de pauillon. Es deux angles respon-
dants aux rauelins prochains, sont pareillement deux montées, vne de chacun costé
de l'angle, pour seruir es cstages des corps : esquelles montées y sont passagespour al-
ler suries terracesdes rauelins. Iceux trois corps sontéleuezde deux cstages, &leur
galletas désais.

Les montées d'vn chacun estagesont accommodées de membres, dcsTeigncz sur
le plan, excepté le premier estage, lequel est accommodé d'offices & caues» Il faudra
deseendre de la court du Seigneur par les deux cscalliers des deux collez, pour aller es
offices, & aussi pour y deseendre les viures, & autres chosès necesTaires. Il y a deux au-
tres entrées desicignecs sur le plan, audessousdes deux corps des deux costez, aus-
quelles on y entre par la basse court.

Les priuez se pratiqueront par quelques petites saillies des montées, qui dépen-
dront sur les terraces des rauelins, lesquels auront leurs conduits iusques à i'eauë.

Audcux corps estants sur les costez de la court du Seigneur, y a deux petits bouts
de galleries,rvn pour aller à la petite chambre sur le portail,don t nous auons parlé cy
dessus.-lautre pour aller à vne pareille sur le dcrriere,qui sera portée sur deux gros pil-
liers, & sur la closture de la court resporidantc vis à vis celle de l'entrée, &estcou-
uerte en mesme façon de pauillon : seruant le desfous d'icclle à serrer & mettre à cou-
uert les coches & littieres.

Toute la closture du lieu, tant des rauelins que des courtines, prenant trois toises
de fondation iusques au cordon, reuient à cinq cents vingt toises.

La maçonnerie de touts les bastiments de la basse court & closture, reuient à qua-
tre cents vingt toises.

La maçonnerie de tout le logis du Seigneur, reuient à neuf cents cinquante toises,

La couuerture de tout le logis du Seigneur,reuient à trois cents dix toises.

La couuerture de toute la basse court, reuient à deux cents soixante toises.

Les voultes des offices & caues, reuiennent à sept vingts toises. . . ,

Le carrelage des deux estages du logis du Seigneur, reuiét à deux cents vingt toises."

Il y a à chacun estage dix cheminees,qui seront vingt,& trois pour le premier esta-
ge où sont lesoffices.

Il faut vingt croisèes au premier estage manablc, & vingt petites pour 1 estage des
osfices.

Plus vingt lucarnes pour le galletas.

Plus quatre demies croisèes pour les deux petites chambres, l'vne sur le portail, &
celle qui est à l'opposîte sur le derrière.

Plus seize trauees & cinq poultres à Testage d audesfus les osfices, auec ce faut les
combles.

Pour les deux montées, faut douze petites fenestres.

Pour tout le logis, faut soixante & seize huisferies, grandes que petites.

XXXVII.

E bastiment consiste en vne place d'vn quarré parsait, contenant quarante
toises sur chacune sace, qui font seize cents toises en superficie, reuenants à
vn arpent, quartier & demi, sept perches de terre, ou enuiron.
Ceste place est fermée d'vne muraille portant tallut. ayant huit rauelins, asTauois
quatre aiguts es quatre coings de la place , & quatre obtus assis au milieu des courti-
nes, vn au milieu de chacune : & sur chacun rauelin est planté vne tourelle quarree,
ayant trois toises dans œuure. A Pentour des courtines parle dedans, suries terraux,
est vn berceau de charpenterie, ou treille de huit à neuf pieds de large, couuert de vi-
gnes , ou couldroyes, ou bien de lierres. L'a.Hcc du terraut entre le logis & le berceau,
a vingt pieds de large sur chacun des quatre costez.

E iij
loading ...