Androuet DuCerceau, Jacques
Les plus excellents bastiments de France (Band 1): Monographie — Paris, 1868

Seite: 18
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1868/0018
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
f'I,-

LE CHASTEAV DE VINCENNES.

'est le plan & eleuation de la inaison Royale du Bois de Vincennes,
(ituee à vne lieuë de Paris, & à deux de S. Denys, lieu de la
sepulture des Roys : de sorte que la distance de leur assiette fait
quasi vne forme triangulaire, estant Paris du collé de l'Occident,
S. Denys au Septentrion, & ce chalteau à l'Orient : œuure autant somptueux,
superbe & admirable, qu'antre que l'on puille veoir. Il fut commencé par
Charles, Comte de Valois, frère de Philippes le. Bel, Roy de France : poursuiui
par Philippes, fils dudit Comte, qui paruînt à la Couronne, à cause que trois
Roys ses cousms, enfans du susdit Philippes ie Bel, successiuement Roys,
décédèrent sans hoirs malles : & depuis continué par le Roy Iehan, sils de
Philippe de Valois, & finalement paracheué par Charles, cinquiesme du nom,
ion fils. Ce bastïment, oultre la grone tour du Dongeon, est construit de
plusieurs pauillons quarrez, accompaigné d'vn Parc tres-ample, fermé de
haultes murailles, contenant en son circuit de seize à dixsept mille pas, qui
font enuiron deux lieues & demie, auoisiné du costé de Midy de la riuiere
de Seine, & du Septentrion de celle de Marne. Lesquelles se ioignans &
astemblans au bourg & village de Conflans près Charenton (ainsi nommé,
à cause de l'vnion d'icelles, & où mesme celle de Marne perd son nom)
descendent à Paris. Or estoit celle maison, iadis l'vne des demeures fréquentées
de nos Roys, à l'occalion de la proximité de la ville, & plus ordinaire
que de ceux de nostre temps : attendu que depuis soixante ou quatre
vingts ans ont erté bastis plusieurs autres beaux & riches édifices, où ils se
sont mieulx aimez : occasion que ce Chasteau peu hanté, & quasi du tout
delaiilë, s'en va fort ruinant. Vray est qu'ouitre les pauillons y a fait dreilèr
certains bastimens, mesmes vne Chapelle, à la semblance de celle qui ert au
Palais à Paris. Mais d'autant que ces modernes édifices faiéls dedans l'enclos,
& oultre le Iarbe & malle du Chasteau, ne respondenr en qualité d'estoffe
& struélure audit Iarbe, ains sont de matière commune, sans ordre, & seule-
ment pour la commodité de logis, & qu'il deliigure beaucoup la beauté d'iceluy,
ie ne les ay comprins en ce deslein, m'estant contenté du plan & eleuation
limplement.
loading ...