Androuet DuCerceau, Jacques
Les plus excellents bastiments de France (Band 1): Monographie — Paris, 1868

Seite: 23
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1868/0023
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LE CHASTEAV DE GAILLON

g?» t bastiment elt au pais de Normandie, distanr de la ville de Rouen,
S» capitale du pays, dix lieues. Il est esseué sur vn tertre, ayant le regard
v;.-V)>.:Y-J fort beau du collé de l'Orient : auquel codé parte encores la riuiere
(&gÊ%gs® de Seine, à vn quart de lieue près. Ce lieu fut ainsï dressé par vn
Cardinal d'Amboise, du vîuant du Roy Loys douziesme : & est sort bien
bafly, de bonne matière, & d'vn riche artisice, toutefois moderne, sans
tenir de l'antique, lînon en quelques particularité-/., qui depuis y ont elle
faites. En la court est vne grande fontaine do marbre blanc, bien enrichie d'œu-
ure. Au pied du Chasteau est le bourg, la montée duquel est assez malaisee,
encores qu'il y ait moyen d'y faire des escalliers, qui se pourroyent pratiquer
auec certaines terraces, qui se trouueroyent en hault au deuant du bastiment. Ce
logis eft accommodé de deux beaux iardins : l'vn desquels est au niueau d'iceluy :
& entredeux vne place, en manière de terrace, que monsieur le Cardinal de
Bourbon à prcsent fait approprier d'édisices, tant au niueau dudit logis, que au
pied de la terrace, adioustant à ce bas vne gallerie d'assev. bonne ordonnance sélon
l'antique, qui regarde sur le val.Or est ce iardin accompli d'vne autre belle gallerie
& plaisante, digne d'estre ainsi appelée, à cause de sa longueur, & du moyen
comme elle cil drertee, ayant sa veuë d'vn codé sur le iardin, & de l'autre sur
ledit val, vers la riuiere. Au milieu du iardin est vn pauillon, où se voit encores
vne fontaine de marbre blanc. Quant à l'autre iardin il est comprins en ce val, sur
lequel la gallerie a Ion regard merueilleusement grand, & où seroit facile faire
de grandes beauté-/. : ioîgnant lequel ellvn Parc de vignes, dépendant de la mai-
son, non sermé. Outre plus au mesme val, tirant vers la riuiere, ledit Sieur
Cardinal a sait ériger & bastir vn lieu de Chartreux, abondant en tout plaisir. II
y a dauantage en ce lieu vn Parc, auquel (i voulez aller, (bit du logis, ou bien du
iardin d'enhault, il fault souuent monter, tant par allées couuertes d'arbres, que
terraces, qui tousiours regardent sur le val : & continuant vous paruene-/- iusques
à vn endroit, où est dressee vne petite Chapelle, & vn petit logis, auec vn rocher
d'hermitage, allis au milieu d'vne eauë, ayant la cuue quarree, & entour icelle
des petites allées à se pourmener: pour auquel entrer il fault palier vne petite bas-
cule. Près de là se voit vn petit iardin, & dans iceluy force piedestaux, sur les-
quels sont posees des ligures entières de trois à quatre pieds de hault, de toutes
sortes de deuises : auec ce quelques allées bercées, couuertes de couldres: estant
la place de cest hermitage fort mignarde & iolie, èc autant plaisante qu'autre qui
se puisie trouuer. Partant oultre, vous venez à vn autre lieu, basti sur vne eauë,
qu'on appelle la Maison blanche. Son premier estage est comme vne salle, ouuerte
à.arcs de trois collez, ayant l'on regard dans leauë. L'autre code est vne montée,
auec quelques petites garderobbes. De celle montée l'on va en hault, où sont
pareilles commodité/, que délions, excepté qu'au lieu d'arcs ce sont feneslrcs
quarrees. En la lâlle balle, du collé du busset, y a comme trois fontaines quarrees
de deux ou trois pieds, dans lesquelles on delcend pour auoîr l'eauë : & tour se
voit d'icelle salle, auec quelques murailles garnies de niches. Somme, en ce parc
y a tant d'autres ioliuete-/,, & le lieu est si plaïsant, que merueilles, comme le
pourrez, comprendre par l'ordre que i'ay tenu eu la continuation des derteins que
ie vous en ay sigure'/..
loading ...