Androuet DuCerceau, Jacques
Les plus excellents bastiments de France (Band 1): Monographie — Paris, 1868

Seite: 61
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1868/0061
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LE CHASTEAV DE CHAMBOVRG

e bastîment ell lîtué en vue plaine, à quatre lieues de la ville de
Blois, du collé d'Orient, prochain d'vne lieuë de la riuiere de
Loire. Le logis e(l accompagné d'vn bois allez grand. Au pied d'iceluy
logis du codé de la riuiere, le presente vn marest auec vn canal, par
le moyen duquel Ion pourrait pratiquer de grandes beauté-/,, & qui donneraient
beaucoup de contentement. La commodité du dedans a elle ordonnée auec
raison & sçauoir. Car au milieu & centre est vn escallier à deux montées, percé
à iour, & entour iceluy quatre salles, desquelles Ion va de l'vne a l'autre, en le
cireur/Tant. Aux quatre encoigneures d'entre chaque (aile y a vn pauillon, garny
de chambre, garderobbe, cabinet & montée. Plus es quatre coings de la marte
de tout le bastîment se voyetit quatre gresses tours, garnies à chaseun estage
de toutes commoditez, comme chambre, garderobbe, urinez, cabinets, &
montée. Ceil edilice a trois eslages, (ans le galletas estant aux quatre panis-
ions, et es quatre tours. Les quatre (ailes du troisieme estage sont voûtées,
sur lesquelles y a quatre terraces régnantes à l'entour l'escallier, ainii que les
(ailes. Quant à l'escallier, il règne en haulteur au delius d'icelies, sélon l'or-
donnance que ie vous en ay ligure par les delleins des eleuations. Oulrreplus,
autour de ce corps de logis, que l'appelle dongeon , ell la court rognante
en trois costez, qui sont sermez de bailimens, donr les bas estages seruent
d'ossices : ce le desius, ce sont terraces, qui ont eilé ainii ordonnées pour garder
les veues dudit dongeon. Es encoigneures de ces derniers édisices vous voyez
par dehors quatre grolses tours, pareilles à celles du dongeon, dont les deux
les plus lointaines ne sont auancees que iusques au premier eihige, encores qu'au
deiïein de l'eleuation ie les aye laites: Et aux deux collés plus prochains du
mesme dongeon, sont esleuez les eslages au delius des terraces, d'vne certaine
longueur: à l'vne desquelles ell comprinse vne (aile, garderobbe & montée,
& à l'autre, chambres & garderobbes, & ce à chasque estage : û que à chaque
angle d'iceux par dedans y a vne montée en la court, de fort bonne ordon-
nance, qui sert pour la commodité des membres prochains. Ce Challeau fut
édisié par le Roy François premier : lequel failoit seruir pour sa demeure
l'vn des deux bailimens eileué sur la terrace. Tout l'édisice ell admirable, à
cause de celle grolle malle, et rend vn regard merueilleulcment superbe, à
l'occalion de la multitude de la besongne qui y ell. Quant au iardin, ce n'ell
rien, & ne respond en façon quelconque à la magnisicence du balliment :
iaçoit que qui vouldroit l'augmenter, il y a asîèz pour l'amplisier.
loading ...