Androuet DuCerceau, Jacques
Les plus excellents bastiments de France (Band 1): Monographie — Paris, 1868

Seite: 74
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1868/0074
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
LE CHASTEAV DE MONTARGIS

ontargis eit situé au pays de Gastinoïs, en lieu moyennement
esleué, & autant bien assis, qu'autre que Ion puisse veoir. Quant
js) à l'origine & deriuation de ion nom, elle est incertaine : iaçoit
que t\ Ion veult adiousler foy au commun bruit du pays, il eit
prins de ces deux mots Latins, Mous Régis, qui est à dire, Mont du Roy,
& par corruption de langage, Montargis. Autres disent, qu'il s'appelloit
anciennement Moatargas, par iimilitude & eonuenance au nom & table
d'Argus, qui de toutes les parties de sou corps estoit garni d'yeux. Et ne
sont ces deux opinions beaucoup elloignees de raison & verilimilitude :
tant parce que celte place elt vue demeure vrayement Royale, que la
lituation & conrtrucTion est telle, que d'icelle on peult veoir tout autour de
soy, & est vnc des plus belles & riches veuës, que Ion sçauroiî souhaiter
ne trouuer autre part. Ce Chasteau est d'assez grand circuit, composé de
plusieurs baslimens diuers, & (comme Ion peult veoir à l'œil) faits eu diuers
temps : dont le plus antique en apparence est le Dongeon, de forme
ronde : auquel depuis ont esté adioincts autres corps de logis, qui luy
seruent plus de commodité, que de décoration. De ce Dongeon on le va
rendre par vne longue gallerie à vn grand corps d'hostel, contenant deux
(allés, l'vne bassé, & l'autre haulte, de xxviii. toiles i. pied de longueur,
& viiî. toises quatre pieds de large. Ioignant ces ("ailes l'ont autres bastimens
plus modernes, propres pour loger : & plusieurs tours au circuit, qui seruent
tant pour ornement, que de commodité, ainsi que Ion peult cognoistre par
le poiirtraicl &. delîein que ie vous en ay îcy reprelenté. En ce lieu les
Roys ont souuentefois sait leur relidence : & neantmoins n'ert Ion certain,
qui ont esté ceux qui ont saict bastir ces édisices : sinon qu'il se trouue au
bas de la couuerture de l'escalliei' de la grand'sallc, où sont les armes de
France, ces mots, Charles hvictlesme. combien que par là on ne puisle inférer,
que ce soit luy, qui seul ait fait saire les autres bastiments, comme ellans beaucoup
plus anciens, ctde diuers temps, que de son règne. Au pied du Chasteau est la
ville, allez belle par dedans, autour de laquelle palse la Riuiere de Loin, qui luy
est de grande décoration, vtîlité & commodité. Et de faîct', c'est comme vn partage
ordinaire & fréquenté de Lyon à Paris : en sorte que toutes les marchandises
allans de l'vn à l'autre, soit par cheuaux et charroy, ou sur la riuiere de Loire,
se viennent là rendre, & sont transportez par batteaux de bonne charge sur
ladite riuiere de Loin iusques en Seine : ce qui la rend médiocrement bonne
& marchande. A vn quart de lieue vous auer. vne belle Forest, contenant deux
lieues de diamètre, & lix à sept lieux de tour : dont les arbres sont quasi tous
Chesnes, sort beaux & propres à l'ouurage de menuiserie, à cause de la iasprure.
Touchant la sertilité dupais, il n'est pas seulement bon en abondance de grains
de toutes lbrtes, & fourny de terres labourables, mais aulli de grands vignobles,
&. riches prairies. La ville de Nemours luy est au Septentrion, proche de sept
lieues, surie chemin de Paris, et Gyan du collé de Midi, à neuslieues. Celte maison
fut baillée à Madame Renée de France, sille du Roy Loys douziesme, mariée au
Duc Hercules de Ferrare, pour partie de (on appanage. Laquelle citant vesue, &
retirée en France l'an i)6o. trouuant ce Heu ainsi beau, & tel que demis,
toutesois fort deseheu & demoly, & par ce moyen rendu quasi inhabitable, l'a
amplement reparé, embelly & eurichy d'aucuns nouueaux bastimens, iardins, &
autres commoditez, tel qu'on le voit à prêtent, & y a sait sa demeure ordinaire
iniques à son trelpas.
loading ...