Annales de la regénération politique de la monarchie Françoise: ou: recueil abrégé de ecrits & faits les plus remarquables, concernant l'Assemblée Nationale de la France — 1.1789 [VD18 90309952]

Seite: 15
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annales_monarchie_francoise1789/0019
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
„ Soient les uniques vo'ies cîe lui plaire • peur
„ peu que l'on s'en écartât, on n'y revenoit
„ plus. . . Lui même, sans avoir ni voix ni mu-
„ lîque , chantoit les endroits les plus à sa iouan-

ge — & jusqu à ses soupers publics au grand
„ couvert, où il avoit quelques fois des violons,

il chantonnoit entre ses dents les mêmes louan-
„ ges, quand on jouoit les airs , qai étoient saits
„ desiùs. . . . Son esprit se plût à toutes sortes

de détails ... Il croyoit toujours apprendre
„ quelque chose aux plus habiles, qui recevoient
„ en novices des leçons qu'ils savoient par cœur de-

puis long tems ... Le Roy , qui en voya-
„ géant , aimoit l'air, vouloit les glaces baisées ,

& eût trouvé fort mauvais que quelque Dame
„ eût tiré le rideau contre le soleil, le vent, le sroid
„ ou la pousîitre. Il ne failoit seulement pas s'en
j, appercevoir ni d'aucune autre sorte d'incommo-
„ dité ... Se trouver mal étoit un demeri-
5, te , à n'y plus revenir "... Madame de
„ Maintenon se trouvant un jour très - incom-
„ modée , silant de grosles gouttes , le Roy s'éton-
j, noit en arrivant chés elle, de trouver tout fer.

mé 3 & craignant le chaud dans les chambres ,
„ il faisoit, ouvrir les fenêtres , & n'en rabbatk
„ rien quoiqu il la vit dans cet état jusqu'â dix

heu-

prétendent même que c'est le point de ralliement
des Cara&ères de la plupart des Grands.
loading ...