Annales de la regénération politique de la monarchie Françoise: ou: recueil abrégé de ecrits & faits les plus remarquables, concernant l'Assemblée Nationale de la France — 1.1789 [VD18 90309952]

Seite: 34
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annales_monarchie_francoise1789/0038
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
— 34 —

pas se douter même des dispositions de l'AsTemblée
lîpeu coaformes à ses vues , ne parût prendre les
oppofîtions que pour autant de preuves de leur desir
de concourra- aux intentions du Roy & d'en per-
fectionner l'exécution. Au lieu de lui marquer le
moindre mécontentent , il la sélicita de la manière
dont elle avoit examiné les objets qu'il avoir mis
1 bus ses yeux, en y ajoutant que le Roy y avoit
n trouvé ce qu'il avoit attendu de leur Zèle : les
,, preuves d'une application suivie. Que/à Ma'esté
avoit vu avec satisfaction ; qu'en gênerai leurs
sentimens s'accordoient avec ses principes &c.
Les Notables furent plutôt allarmés que flattés
de cette approbation royale qu'ils n'avoient pas eu
l'envie de mériter. Us crûrent même devoir pro-
tester contre les applaudilsemens que le Ministre
des Finances venoit de leur prodiguer ; & ce fût le
lignai pour les persecutions , qu'il eiTuïoit dans la
suite. Il trouva partout des obstacles jusques dans
les choses les plus raisonables ; les uns le contra»
rièrent par des motifs qui, s'ils n'étaient pas l'effet
du patriotisme, en portoient au moins le masque,
les autres le firent par ignorance. ,, Uniquement
„ désinies à la professlon des armes , les Gentils»
„ hommes s'adonnent aux connoilTances, qui en-
„ trent dans l'éducation d'un homme du monde;
„ & encore de ces connoilTances , n'en prennent-
„ ils que ce qui peut mettre de l'agrément dans
„ l'esprit & de l'intérêt " dit un Auteur François
loading ...