Annales de la regénération politique de la monarchie Françoise: ou: recueil abrégé de ecrits & faits les plus remarquables, concernant l'Assemblée Nationale de la France — 1.1789 [VD18 90309952]

Seite: 39
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annales_monarchie_francoise1789/0043
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
— 39 —

Le Roy répondit au Parlement de Paris qui éle-
vait le premier une prétention si attentoire à son
Autorité & à sa sageiTe : que l'examen qu'il de-
lïiandoit de faire n'etoit pas dans l'ordre des fonc-
tions qui lui sont confiées-& qu'il devoit procéder

C 4 sans

par des Aftes d'autorité, par un enregiftrement forcé
& souvent par l'exil des Magistrats, qui se sont le
plus opposés, quelques sois par cekii d'un Parle-
ment entier. 11 est probable que la Nation par ses
fepresentans fixera les termes de l'Autorité suprOme
& du droit des Parlemens , & qu'elle reformera
une cérémonie, qui, s'il nous est permis de dire
notre sentiment, dans le sens de la Cour , n'est
qu'un Acte illusoire & presque sans objet, comme
elle seroit dans celui des. Parlemens un Aéte d'au-
torité dérogatoire à celle de la Majesté suprême.

Cependant ce n'en1 qu'à ses oppositions aux vo-
lontés de la Cour que ces Tribunaux doivent l'at-
tachement que le Peuple leur conserve , qui les
a toujours regardés comme les Anges gardiens &
par fois comme des Martirs de sa liberté, quoique
des Auteurs François très dignes de foi , préten-
dent que ce n'est pas toujours le véritable patrio-
tisme qui anime ces Corps de Magîstrature, mais
. que l'objet principal de leurs soins est d'attribuer
à leurs Offices tout le pouvoir & toutes les préro-
gatives dont ils sont susceptibles. sans s'embaras-
ser trop scrupuleusement de l'exercice de leurs
sonctions. Ce qui paroit prouver la vérité de
l'opinion de ces Auteurs, c'est que le Parlement de
Paris dans un Arrêté du $ Dec. de l'Année der,

niere


loading ...