Annales de la regénération politique de la monarchie Françoise: ou: recueil abrégé de ecrits & faits les plus remarquables, concernant l'Assemblée Nationale de la France — 1.1789 [VD18 90309952]

Seite: 41
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annales_monarchie_francoise1789/0045
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
avoir fait des ressexions également hardies & soli-
des sur le choix des Minières, sur les suîtes d'une
mauraise Administration & sur les difficultés que
l'intrigue élevé contre les économies & les retran-
chements , H disoir : sans doute ^ Sire, . . .
„ sî Vôtre Majesté eut connu le véritable état de
ses Finances, elle n'eut -point entrepris ces bati-
„ mens immetises , elle n'eut point sait ces-esquis-
yy tions onéreufes, cile n'eut -point permis ces dons
ruineux : ces libéralités excejjîves , qu'une hnpor-
tunitê consiante & fcandaleufe et oit toujours Jure
„ d obtenir ; Elle n'eut point surtout toléré Vaccroif-
„ sement de la terrible sacilité des a c qui t s comp-

C 5 « tant s

„ Dansletems " dit l'Auteur " que M. l'Abbé
„ Terrai etoit Co.nsei.ller au Parlement , jl fût
nomme rapporteur d'un Procès qu'avoir un de
mes amis. Une connoiuoit pas l'Abbé Terray »
mais un de ses Amis, qui avoit rendu des ser-
vices signilés an Çonseiller s'offrit de lolliciter
pour lui & même de l'accompagner chés lui,
„ En effet ils y allèrent. ' Je viens lui dit !e sol-
„ lieiteur Vous recommender le procès d'un Ami
que voilà . . . L'abbé se fait expliquer l'af-
faire , & des les premières paroles il s'ecria :
,, Ab l mon cher Ami, pourquoi n'étet t^sntpas venu
deux heures plutôt : J'ai rapporté l'Affaire contre
>7 Monsieur, il a perdu son procès. Que n' é-
„ tes Vous venu plutôt ! M. Charon ajoute
que son Ami avoit conçu dès ce moment pour
„ l'Abbé Terrai le mépris le plus prosond & en me,
„ me tsins le plus mérité, M
loading ...