Annales de la regénération politique de la monarchie Françoise: ou: recueil abrégé de ecrits & faits les plus remarquables, concernant l'Assemblée Nationale de la France — 1.1789 [VD18 90309952]

Seite: 44
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annales_monarchie_francoise1789/0048
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
— 44 ~

„ des pallions qui ont égaré tant de sottvérains ,
„ promettoit à ses Peuples l'aiiance & le bonheur,
„ le mépris des Irvix & le faix des Impôts . de*

déprédations & les prodigalités , le luxe & la
„ corruption des Mœurs aient été poités a leur

comble, par l'abus qu'on a fait de sa confiance,
„ de les vertus t même.. Depuis quelque tems ori
u a fait un étrange abus des Lettres de Cachet, * )

*) S'il eft vrai , que parmi les Lettres de Cacher
envoyées dans cette Crise aux Conseillers du Par-
lement de Paris , les unes étoient sans date , les
autres sans nom de la personne a laquelle elle sut
remise, qu'il y en avoir une d'Addressee a deux
personnes à la fois, qui quoique datée du 14 Août
n'en ordonnoit pas moins de sc rendre le ? du
même Mois à Libourne lieu de l'exil; S'il et! en-
core vrai que l'ordre donné au Parlement de Bre-:
tagne d'enrcgjftrer l'Edjt , étoit du 28 Août , &
celui que le Commandant avoit reçu pour faire cnv
registrer d'autorité déjà du 14. on ne conçoit pas
une idée bien favorable de la manière dont la Cour
a disposé de la liberté de Citoyens. Au resse on
doit convenir, que si les lettres de Cachet sont un
Arme terrible dans les mains d'un Miniftr-e cruel,
si elles frappent quelques fois des innocens, elles
n'en sont pas moins souvent très - necessaires &
utiles. Les Pères, les Maris y ont souvent re-
cours pour enlever leurs femmes ou enfans au
crime & a l'infamie & pour éviter l'opprobre
d'une punition publique. „ Il faut u dit un
Ecrivain François au san£ bouillant des

François des Lettres de. Cachet à une Baslille,
Hjjis il faut eu reprimer les abus. ¥;
loading ...