Annales de la regénération politique de la monarchie Françoise: ou: recueil abrégé de ecrits & faits les plus remarquables, concernant l'Assemblée Nationale de la France — 1.1789 [VD18 90309952]

Seite: 47
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annales_monarchie_francoise1789/0051
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
— 47

de sa Majçsté & de Son Conseil pour prouver l'a-
tilité des impôts aux quels le Corps de Magiiîraru; e
s'opposoient, nous croions devoir remarquer, que
les Edits sortis du fond de cette sagesse au mois
d'Août 1787- ont été révoques quatre ou cinq Te-
rmines après par cette sagesse même, qui paroisoit
s'epuiiér en moiens de reparer le Déficit dans les
finances sans trouver le plus convenable, & qui après
avoir plusieurs fois, & dans peu de teins changé
de mesures, fût enfin contrainte à récourir à celle
qu'elle avoir rejettee : à la convocation des Etats
Généraux. Déjà dans PËdit portant la création
de Emprunts graduels dont nous venons de faire
mention , le Roy finit par dire: „ quelle satis-
,, faction n'approuverons nous pas, lorsqu' avant
„ l'Anne I792. nous pourrons montrer à la Na-
„ tion aisamblce, comme nous nous le proposons,
„ que l'ordre est rétabli &c. IC Mais les circon-
{tances qui n'avoient pas exigé au mois d'Août la
convocation des Etats Généraux Qv. la déclaration
du Roy ci-dessus alléguée ) étoient changées onze
mois après au point que cette convocation fut trou-
vée très-necessaire. La Cour ne fut donc embaralTée
que sar les formes qui dévoient précéder & accom-
pagner ';cette convocation. Le Conseil d'Etat du
Roy pensa sans doute s'aisurer de la Confiance du
Peuple en disant dans son Arrêté du 5 Juillet 1788-
„ Sa Majesté cherchera toujours à se rapprocher
rt des Formes ancienji(»jmenc usJcces; mais lorsqu'el-
le
loading ...