Annales de la regénération politique de la monarchie Françoise: ou: recueil abrégé de ecrits & faits les plus remarquables, concernant l'Assemblée Nationale de la France — 1.1789 [VD18 90309952]

Seite: VII
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annales_monarchie_francoise1789/0063
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
dépenses ordinaires -} le paiement de< rentes
excesïïvement retardé ; je tout ensemble faisant un
vuide de plus de 600 millions; & il n'y avoit ni
argent ni crédit.

Le souvenir en est trop récent, pour qu'il soit
besoin de preuves & d'ailleurs j'ai mis sous les
a eax du Roi tous les états juïrlfïçatîfs, Sa Majesté
les a vus & examinés ; ils sont restés entre ses
mains.

Aujourd'hui l'argent est abondant, le crédit est
rétabli, les effets publics sont remontés , leur né-
gociation est fort active , & sans le trouble causé
par les effets de l'agiotage (sséau éphémère que les
raesures prises par Sa Majeité feront bientôt dilpa-
roître) elle ne laisseroit rien à désrrer.

La Caille d'Escompte a repris toute la faveur
qui lui est due , & qui ne pourra que s'accroître
par sextenlîon de son utilité.

Les Billets des Fermes, & tous les autres gen-
res d'allignation, sont en pleine valeur.

Les Dettes de la Guerre sont acquittées , tout
s arrière" est soldé, toutes les -dépenses l'ont au cou-
jant.

Le paiement des rentes n'éprouve plus le moin,
dre retard. Il est enfin ramené au jour même di s
échéances, & 48 millions d'extraordinaire ont été
employés à cet utile rapprochement qu'on n'avoir
pas encore vu & qu'on n'osoit espérer,

a 4 Treu-
loading ...