Annales de la regénération politique de la monarchie Françoise: ou: recueil abrégé de ecrits & faits les plus remarquables, concernant l'Assemblée Nationale de la France — 1.1789 [VD18 90309952]

Seite: XIII
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annales_monarchie_francoise1789/0069
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
— XIII —

au Trésor Royal, ni aux Peuples, des moyens qui
ne dérangent aucune destination, qui ne retardent
aucun paiement.

Eh esset, Meilleurs , au milieu de toutes ces
entrepriiès, chaque département a reçu ce qu'il a
jugé nécetfaire pour son service; chaque Intendant
a obtenu les se cours qu'il a demandes pour sa Gé-
néralité; chaque Créancier de l'Etat a touché ce
qu'il avoit droit de prétendre} aucun ne se plaint,
aucune partie prenante tne se présente vainemeut ,
aucune n'est repoussee par cette triste allégation de
la [îtuation sâiheufe des Finances, qui fut si long-
tems la formule des réponses de l'Adminiitration.

Sa Majesté a même fait soider plusieurs indem-
nités reconnues justes , mais renvoyées à des cir-
constances plus heureuses. Elle a fait justice à
tout le monde , & Elle a pu suivre les mouve-
mensde sa bienfaisance sans éprouver le regret d'ag-
graver les charges de son Peuple, sans qu'il y ait
eu directement ni indirectement aucune sorte d'auo--
mentation d'impôts , sans qu'aucuns droits nou.
veaux aient été établis, même pour remplacer ceux
qui ont été supprimés.

Par ce Tableau raccourci des paiemens & des
opérations effectuées depuis trois ans , d'après les
dédiions du Roi , qui en font preuve , vous pou-
vez juger, Meilleurs, siles dépenses ont été sur-
veillées avec attention , & s'il y a eu de l'ordre
dans le régime des Finances, Des esfets salutaires

x en
loading ...