Annales de la regénération politique de la monarchie Françoise: ou: recueil abrégé de ecrits & faits les plus remarquables, concernant l'Assemblée Nationale de la France — 1.1789 [VD18 90309952]

Seite: XVII
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annales_monarchie_francoise1789/0073
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
— XVII —

dans le crctKî ; tous mes efforts ont dû rendre à
le rétablir. L'argent nianquoit, parce qu'il ne cir-
culoit ras ; ii a fallu en répandre pour l'attirer ,
en saire venir du dehors pour faire sortir celui que
la crainte tenoit caché au dedans , se donner 1 ex-
térieur de l'abondance , pour ne pas laitier apper-
cevoix l'étendue des beloins. L'essentiel étoit alors
de ramener la consiance égarée ; & pour y parve-
nu.") il y avoir, beaucoup à réparer dans l'opinion.
Il failoit porter l'exactitude des païemens au - delà
inêmè de l'exigibilité , pour qu'elle ne parût pas
relier en - deçà. Il sailoit rembourser infiniment
pour pouvoir recevoir encore plus ; il failoit abolir
la terreur de ces moyens fînistres dont la seule ap-
prébension seroit une tache dans un régne que ca-
ractérisent la sagesie & la vertu ; il failoit enfin,
égaler aux yeux de l'Etranger les Nations les plus
fidèles à leurs engagemens , & donner à toute
l'Europe une juste idée de la sécondité de nos res-
iources.

Le Roi, à qui j'ai rendu compte de tout, a
jugé mes motifs, & réglé en conséquence la mar-
che que j'ai suivie. Sa Majesté a reconnu la né-
védité de commencer par rappeller les forces St
ranimer la vigueur du corps politique , avant d'o-
ser en sonder les plaies invétérées, & sur-tout
avant de les découvrir , ce qui n'est permis que
quand on peut en même-temps présenter le renie-,
de curatis.

h C'esr
loading ...