Annales de la regénération politique de la monarchie Françoise: ou: recueil abrégé de ecrits & faits les plus remarquables, concernant l'Assemblée Nationale de la France — 1.1789 [VD18 90309952]

Seite: XVIII
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annales_monarchie_francoise1789/0074
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
— XVIII —

Cest le point où je suis enfin parvenu. De-
puis un an, je n'ai pas cesse de travailler à prendre
une connoissance plus certaine qu'on ne l'avoit eue
jusqu'à présent de la fîtuatjon des Finances, & de
méditer'prosondément sur ce qu'elle exige.

Il semble qu'il soit bien facile à un Mmiilre des
Finances de former un compte exact des recettes
& dépenses ordinaires & annuelles. On eroiroit
qu il doit le trouver dans les états tic iiruation qu'où
lut remet à la fin de chaque année , &• qu'il pré-
'ente lui - même au Roi , pour le règlement des
fonds de l'année fuivante.

Mais ces états, quelque soin qu'on apporte à*
leur consection, ne peuvent servir qu'à faire apper-
cevoir les relsourccs extraordinaires qu'on est dans
le cas de se procurer dans l'année pour laquelle ils
l'ont laits ; on ne peut en conclure rien de précis
ni de. certain sur la ITtuation ordinaire. Le nom-
bre prodigieux de parties hétérogènes & variables
dont ils mut composés, l'enchevêtrement des dit-
férens exercices, la conrulîon provenante des pré-
levemens locaux sur des recouvremens plus ou
moins retardés, le rejet des valeurs & alsignaûons
reportées d'une année sur l'autre, h1, multitude in-
calculable des carnes imprévues qui peuvent chan-
ger l'ordre des dépenses & celui des rembourse*
mens; enrin le mélange presqumvévitable de l'ar-
îièré du courant & du sutur, du hxe & de l'éven-
tuel , de ce qui n'ett que le résultat de.': viremens ,

d'a\ ec
loading ...