Annales de la regénération politique de la monarchie Françoise: ou: recueil abrégé de ecrits & faits les plus remarquables, concernant l'Assemblée Nationale de la France — 1.1789 [VD18 90309952]

Seite: XXIII
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annales_monarchie_francoise1789/0079
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
— XXÎII —

La reunion de tous ces moyens de crédit dont
il n'a été crfe qu'avec la plus grande r6sèrve pos-
iîble , ne forme pas, à beaucoup près, une loin me
égale à celles des acquittemens qui ont été effectues
pendant le! cours de ces trois années: l'ordre , l'é-
conomie ex les arrangemens dont une grande ma-
nutention est siiiceptibie, ont sait le i*eôé, & tout
eÛ soldé.

Mais il n'en résaite pas moins que le déficit -
annuel a pris de nouveaux accroissemens. Les
çauses en l'ont trop publiques, pour que les effets
en soient mystérieux.

Ces eauses s'expliquent toutes par une seule
observation. Le désicit étoit de 37 millions à la
tin de 1776; & depuis cette époque jusqu'a la fin
de I7$6j il a été emprunté i2;o millions.

Vous (aviez , Meilleurs, combien ces emprunts
éwient néceiïaires. Us ont servi a nous créer une
Marine sormidable ; ils ont lervi à lbutenir glo-
rieusement une guerre , qui. d'après ion principe
& son but, a été appellée avec rai l'on : Guerre Nu-
(iijuah ; ils ont servi à* l'asFranclnlTement des mers ;
ils ont servi enfin à procurer une paix solide & du-
ribie, qui doit donner le temps cie réparer tout le
« .rangement qu'une dépenie aulïï énorme a causé
dans les Finances.

Ce serait cependant prendre une idée fort exa-
gérée du déficit actuel, que de joindre, pour en
niesurer l'étendue , l'intérêt de cette malle d'en>

b 4 priiiiïï,
loading ...