Annales de la regénération politique de la monarchie Françoise: ou: recueil abrégé de ecrits & faits les plus remarquables, concernant l'Assemblée Nationale de la France — 1.1789 [VD18 90309952]

Seite: XXIV
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annales_monarchie_francoise1789/0080
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
— XXIV —

priants, à ce qu'il étoit déjà antérieurement. D'un
côté le revenu du Roi le trouve augmenté , tant
par le produit des sois pour livre imposés en 178 l .
que par les- bonisications confîdéràbLes obtenues
dernièrement aux renouveilemens des baux des dif-
férentes Compagnies de Finance : d'un autre côté
il y a eu pour 2.50 millions au moins de remboUr-
semens, qui ont diminué proportionnellement les
intérêts, & suivant l'ordre réglé tant pour ceux de
ces rembourfemens qui sont à époques fixes , que
pour ceux que doit opérer la Caisse d'Amoyisse-
mens, il s'éteindra encore, pendant les dix an-
nées prochaines, un capital de plus de 4.00 mil-
lions; après quoi le Roi rentrera dans la libre jouis-
sance de plus de 60 millions de revenu , absorbé
présentement, tant par les remboursemens assigmés,
que par les intérêts.

Mais jusques - lav, c'est- à - dire jusqu'â la fin de
J?97, il est imposTible delaisfer l'Etat dans le dan-
ger sans cesTe imminent auquel l'expose un déficit
tel que celui qui exisle ; imposTible de continuer
à recourir chaque année à des palliatifs & à des
expediens, qui, en retardant la crise , ne pour-
roient que la rendre plus funefte ; imposTible de
faire aucun bien, de suivre aucun plan d'économie
de procurer au Peuple aucun des soulagemens, que
la bonté du Roi leur deftine , aussi long-temps
que ce dèsordre stibfîsteia.
loading ...