Annales de la regénération politique de la monarchie Françoise: ou: recueil abrégé de ecrits & faits les plus remarquables, concernant l'Assemblée Nationale de la France — 1.1789 [VD18 90309952]

Seite: XXIX
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annales_monarchie_francoise1789/0085
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
— XXIX —

Quand on consïdére par quels accroissemens
succeilifs ; par combien de réunions de contrées
diversemenc gouvernées , le Royaume est parvenu
à sa consistance actuelle, on ne doit pas être étonne
de la diiparité de régimes, de la multitude de for.
mes hétérogènes, & de l'incohérence de principes
qui en uésunissent toutes les parties.

Ce n'étoit pas au sein de l'ignorance & de la
confusîon, dont le voile a couvert le temps des
premières Races •

Ce n'étoit point lorsque les Rois , mal asfermis
sur leurs trônes, n'étoient occupés qu'à repomîer
sans cesse les usurpations des grands valsaux J

Ce 'n'étoit pas au milieu des désordres & de
l'anarchie du régime féodal, lorsqu'une foule de
petits tyrans, du fond de leurs châteaux fortifiés ,
exercoient les brigandages les plus revoltans , bou-
leverlbient tous les principes de la constitution, <St
interposoient leurs prétentions chimériques entre le
Souverain & ses Sujets j

Ce n'étoit point lorsque la manie des Croisa-
des, échauffée par le double enthousiasme de la-
religion & de la gloire , portoit sous un autre
hémisphere les forces, la bravoure & les malheurs
de la France ;

Ce n'étoit point lorsqu'un Prince, qui obtint le
surnom d'Auguste , recouvroit les principanx dé-
meriibremens de sa Couronne , & en augmentoit
h puissaace & l'éclat ; ni lorsque la sombie poli-
loading ...