Annales de la regénération politique de la monarchie Françoise: ou: recueil abrégé de ecrits & faits les plus remarquables, concernant l'Assemblée Nationale de la France — 1.1789 [VD18 90309952]

Seite: LXXXI
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annales_monarchie_francoise1789/0137
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
— LXXXI —

rion îe nombre prescrit; & par une rivale imita-
tion il arviveroit peut - ttre jiux Etats-Généraux une
îociie de Députés qui produiroit le désordie & la
CoUiiiiiOn.

Votre Majeste a des intentions droite* , & ne
veut que la juitict envers tons, & le bonheur de
ses Peuples \ & ce n\ji pas félon la rigueur d'wis
ancienne sorme & d'une forme àherfement enten-
due , divafement interprétée , qiï Elle voudra déci-
der une qucflion mtérefsuntt pour la tranquillité pu-
blique. Que l'on ait pris de vaines aliarmes , que
l'on conçoive de faux ombrages, Votre Majelté les
disiipera en se montrant le gardien des droits de
tous les Ordres de ion Royaume ; Elle ne se dé-
terminera dans la question présenre que par unsen.-
timent de jultice, & ce même sentunent deviendra
le garant de toutes les propriétés, & servira de dé-
fense à tous les Ordres de l'Etat. Ce seroit faire
tort aux sentimens élevés de la Nobie(se , ce seroit
mal juger de l'esprit de jultice' & de paix qui ap-
v ertient au Clergé, d'imaginer une résistance de
leur part à la dcciho'ii que donnera Votre Majesté
lur une quenion longterns débattue , & dont le
rémltat ne doit conduire avec jultice à aucune con-
séquence importante.

PROPOSITION.

Je crois que Le nombre de mille Députés ou en-
viron elt le p u* convmabk ; il ne piéiunte pas la

i ciainte
loading ...