Annales de la regénération politique de la monarchie Françoise: ou: recueil abrégé de ecrits & faits les plus remarquables, concernant l'Assemblée Nationale de la France — 1.1789 [VD18 90309952]

Seite: XCVI
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annales_monarchie_francoise1789/0152
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
— XCVI —

phm général dont Elle s'tfî forme l'idée, Elle ne
sait qu'assiuer simpiement l'exécution de ia première
& de la plus consiante de les volontés , l'accom-
pJisTerpent du bien public ; Elle ne îàit qu'ajouter
à ses vues bienfai sautes, des lumières qui ne sont
jamais incertaines lorsqu'elies viennent du résulrat
des vœux d'une Assemblée nationale bien ordonnée:
alors Votre Majesté ne sera plus agitée entre les
divers systcmes de ses Ministres; Elle ne sera plus
exposée à tievêtàr de son autorité une multitude de
dispoiitious dont il est impodible de prévoir tou-
tes les cousequences ; Elle ne sera plus entraînée à
soutenir ies acles de cette même autorité , long
teins encore après le moment où Elle commence à
douter de la perfection des conseils qui lui ont été
donnes; enfin, par une seule application grande
& généreuse de la puissance souveraine , par un
seul acte d'une confiance éclairée, Votre r\?aielî:é 9
en s'environnant des Députés de la Nation, se dé-
livrera pour toujours de cette suite d'incertitudes &
de baiancemens, de désiances & de regrets qui doi-
vent faire le malheur d'un Prince , tant qu'il de-
meure seirlîbic au bien de l'Etat & à l'amour d?
ses Peuples. Les déterminations, que Votre M
ûé a priseslui lailTeront toutes les grandes sonctions
du pouvoir supreme ; car les Assembiées nation^
lans un guide, sans un protecteur de la jauks ,
sans un défe^nseur des foibles , 'pourroie,^ eïle -
même-, s'égarer ; & s'il s'établit dans les siwan ?.>

eie
loading ...