Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 1.1853

Seite: 46
DOI Artikel: 10.11588/diglit.13589.5
DOI Seite: 10.11588/diglit.13589#0050
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1853/0050
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
XL

1VLIAE AVGVSTAE
MATRI CASTRORVM
CONIVGI

IMPERATORIS CAESARÏS DIVI MARCI
ANTONIM PII GERMA NIC I SAR-
MATICI FILI DIVI COMMODI IRATRIS
DIVI ANTON INI PII NEPOTIS DIVI IÏAMUANI
PRONEPOTIS DIVI IRAI\NI PARTHICI ABNEPOTIS
DIVI NERVAE ADNEPo î IS LUCII SEPTIMIÏ SEVERI PII
PERTLNACIS AVGVSTI PONTIFICIS MAXIMI TRIBVNICIÂ POTESTATE X

[IMPERATORIS XI CONSVLIS III
PROCONSULIS PROPAGATORIS IMPERIÎ FORUSSIMl FELICISSIMIQVE

[PRIN-
CIPIS PATRIS PATRIAE MATRI IMPERATORIS CAESABIS LVCII SEP-

[TIMII SEVERI PII

PERTINACIS AVGVSTI ARABICI ADIABENICI PARTHICI MAXIMI FILI

[ DIVI

MARCI ANTONIM PII GEBMANICI SARMATICI NEPOTIS DIVI ANTONT-
NI PII PRONEPOTIS DIVI HADRIAM ABNEPOTIS DIVI TRAIANI
PARTHICI ET DIVI NERVAE ADNEPOTIS MARCI AVRELIANTONINI PII
FELICIS AVGVSTI PONTIFICIS MAXIM! TRIBVMTIA POTESTATE V

[ CONSVLIS PRO-
CONSVLIS FORTISSIMI FELK JSSiMIQVE PRINCIPIS PATRIS PATRI-
AE ET NOBILISSIMI CAESARIS LVCII SEPTIMH GETAE
PRINCIPIS IVVENTVTIS

RESPVBLICA CI RTE NSI VM PECVNIA PVBLICA-

Ce monument a subi trois sortes de mutilations : 10 les li-
gnes 19 et 20, que nous rétablissons dans la lecture ci-dessus,
(elles qu'elles devaient être primitivement, ont été martelées
et remplacées par un redoublement d'épithétes adulatrices à
l'adresse de Caracalla, ainsi qu'il fut fait sur tous les monu-
ments où figurait le nom de son frère ; 2° une profonde entaille
a été pratiquée sur l'emplacement des lignes 8, 9 et 10, et les
a fait presque entièrement disparaître ; 3° la pierre a été dimi-
nuée de largeur, ce qui a détruit quelques lettres au com-
mencement des lignes.

Ces dernières lettres se rétablissent sans difficulté, ainsi que
les lignes 8 et 9. Quant à la dixième ligne, le nombre des
puissances tribunitiennes de Septime Sévère, qui y manque,
ainsi que celui de ses victoires, sont des inconnues qu'on ne
peut déterminer au moyen du nombre 3 de ses consulats; mais
elles résultent de la cinquième puissance tribunitienne de Ca-
racalla, qui correspond à l'année 202, date de ce monument.
loading ...