Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 1.1853

Seite: 134
DOI Artikel: 10.11588/diglit.13589.10
DOI Seite: 10.11588/diglit.13589#0138
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1853/0138
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 134 —

la préférence. Il eu résulte plusieurs inconvénients : les assem-
blages se rompent par suite des terrassements qui ont presque
toujours lieu dans les ouvrages neufs ; les eaux se perdent par
les joints ; les racines des plantes s'y introduisent et obstruent
les conduites ; souvent aussi les conduites sont tout d'abord
obstruées par les bavures du ciment que l'insouciance de nos
ouvriers y laisse. Les Romains, au contraire, choisissaient
pour cet usage la chaux non hydraulique , dont les bavures à
l'intérieur des conduites étaient immédiatement emportées
par le courant d'eau , dont la consistance pâteuse se prêtait à
tous les tassements, et qui cependant finissait par durcir, étant
contenue entre les parois de la poterie, et d'ailleurs retenue
extérieurement par une toile fortement serrée et liée autour
de chaque joint. Tel est en effet l'état dans lequel on a trouvé
les débris des antiques conduites d'eau de Constantine. L'em-
preinte de l'enveloppe en toile sur les bourrelets de chaux des
assemblages y est parfaitement visible ; quelques lambeaux de
cette toile y sont même restés; le lut, comme toute chaux sans
mélange d'argile , est d'un blanc pur, et sa dureté ne dépasse
pas beaucoup celle de la craie.

Quatre localités différentes étaient en possession de fournir
les tuyaux de terre cuite pour les fontaines de l'antique Cirta,
ou du moins les débris qu'on en a trouvés jusqu'à ce jour
accusent-ils quatre provenances distinctes, signalées non point
par les noms individuels des fabricants, selon l'usage adopté
pour d'autres produits, mais par les ethniques des lieux de
fabrication, comme si \ dans chaque localité, la population se
fût livrée en masse à ce genre d'industrie. Ces ethniques sont
les suivants :

Tidditani,
tizelilani,
Auzurenses,
Cemclienses.

Nous avons fait confiai ire dans le cours de ce volume les
points occupés par les antiques villes de Tiddi et à'Uzel.

La ville ou le bourg des Auzuremes a jusqu'à présent
échappé à nos recherches. Saint-Augustin parle d'un domaine
du nom de Âudarus , situé dans le territoire d'Hippone, et
sur lequel existait une église contenant le tombeau de Saint-
loading ...