Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 2.1854/55 (1855)

Seite: 50
DOI Artikel: 10.11588/diglit.13590.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.13590#0061
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1855/0061
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 50 —

hauteur pour qu'on put la lire exactement du bas de l'édifice.
Je fus donc, à mon grand regret, dans la nécessité d'ajourner
l'entreprise.

En lisant depuis les « Wanderuhgen ùber die Kùstenlander
des Mitlelmeors » du Dr Barlh, je reconnus que l'inscription
que n'avaient remarquée ni Shaw, ni aucun des voyageurs
qui l'ont suivi, n'avait pas échappé au savant allemand.
M. Barlh suppose que l'inscription est en langue berbère et la
fait remonter au temps où la Kahena Damia, la reine de
l'Aurès, occupait l'amphithéâtre d'EI-Djem. En déclarant qu'il
n'a pu prendre qu'une copie fort inexacte de l'inscription, ce
sa van l ajoutait :

« Jedenfalls istschr zû wûnschcn dasz ein nachvolgender
» Reisende die freilieh bei mangel einer schr hohen Leiler
» nicht angenchme Arbeil ubernimt, sic noch einmal ziï
jj copiren. »

Si j'avais connu, lors de mon premier voyage à El-Djcm, ce
vœu du Dr Barlh, j'aurais certainement fait en sorte de le
réaliser. Mais, comme lui, j'avais été pris au dépourvu. Plus
heureux cette fois, j'ai pu relever, aussi exactement que pos-
sible, sa mystérieuse inscription, et j'en joins la copie à celte
lettre (n° 1), ainsi que celles de deux autres inscriptions gra-
vées sur les assises voisines, l'une à droite l'autre au-dessous,
( n° il et 5).

Les caractères de l'inscription n° 1 n'appartiennent, à coup
sûr, à aucune variété de l'écriture arabe. Deux ou trois lettres,
à la rigueur, pourraient appartenir à l'alphabet hébraïque :
l'une d'elles ( 2e et 6e de la lr" ligne, 8e et 15e de la seconde),
ressemble tout à fait au phè; d'autres, avec un peu de bonne
volonté, rappellent le vaw, le beth et le leth; et en regardant
comme un jambage inachevé le point médîal de la 10e, on
pourrait y voir un schine, mais ce point se trouve répété pres-
que à chaque lettre.

Lorsque je vis l'inscription pour la première fois, je suppo-
loading ...