Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 2.1854/55 (1855)

Seite: 71
DOI Artikel: 10.11588/diglit.13590.4
DOI Seite: 10.11588/diglit.13590#0082
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1855/0082
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 71 —

naise et viola les droits de plusieurs villes. Il rapporta de
celte expédition une espèce d'habit qu'on appelait caracalles
et dont il fit de grandes distributions au peuple : ce qui lui a
valu le surnom deCaracalla. Quelques historiens s'accordent à
dire qu'il ne prit le titre d'Imperator, pour la 5efois, que dans
la 17e année de son tribunat, c'est-à-dire au mois de mars
214, lorsqu'il partit de Rome pour aller combattre les Cattes.
Il résulte de ces divers témoignages que la dédicace de ce mo-
nument doit être placée à la fin de 215 ou au commence-
ment de l'année 214.

Au moment de mettre sous presse, j'apprends que M. Jules
Gérard a fait encastrer dans le mur extérieur de sa villa, à
gauche et à droite de la porte, les quatre stèles dont nous
venons d'examiner les épigraphes.

§ 2. Inscriptions tumulaires d'Aïn-Phouwa.

Pendant mon séjour à Beau-Désert, je profilai d'une belle
matinée de printemps pour examiner les ruines de Phua, en
compagnie de M. Marie, l'habile architecte qui dirige les tra-
vaux de la nouvelle colonie des Oulad-Rahmoune. Il ne reste
plus du Castelhtm que quelques lignes de pierres qui en mar-
quent la place, et l'esplanade où s'étaient groupées les habi-
tations du village, a été convertie en champ de blé. Là, comme
à Constantine et dans tous les viens environnants , la guerre
semble avoir épuisé ses fureurs en effaçant jusqu'aux dernières
traces de la vie. C'est dans la salle et dans la cour de la
zaouia de Sidi-R'ariani que je trouvai plusieurs cippes extraits
de la nécropole romaine et employés par les indigènes, en
guise de matériaux. Malgré l'épaisse couche de chaux dont ils
sont recouverts, je suis parvenu à lire les inscriptions sui-
loading ...