Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 2.1854/55 (1855)

Seite: 105
DOI Artikel: 10.11588/diglit.13590.10
DOI Seite: 10.11588/diglit.13590#0116
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1855/0116
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
1 ■■ i '«aa—o 1 X—> .-Si ».—> , . »—

* i ifr * ^ 4r^r^ ^'—,

« Au nom de Dieu clément et miséricordieux! Que la prière
» soit sur notre seigneur Mohammed !

» Dans des édifices que Dieu a permis d'élever, et dans
» lesquels son nom est répété, on chante ses louanges matin
» et soir. (Koran, chapitre de la Lumière « Sourat-en-nour »,
» xxiv, vers. 36.

« Salles décorées par les prodiges de l'art, êles-vous des
palais consacrés au culte, ou bien le paradis de la
grâce divine au sein duquel reposent les justes?

» Ou bien êtes-vous un temple de bonnes œuvres, dont
l'éclat est rehaussé par la gloire de son illustre fon-
dateur ?

» C'est un édifice où sont dressées les colonnes de la reli-
gion, à l'ombre de l'observance des commandements
de Dieu unique.

» Il est pareil au soleil; mais cet astre est destiné à perdre
sa splendeur chaque soir, tandis que lui conservera
éternellement son caractère sacré.

s ouvre

» Sa vaste nef, érigée par la main de] Huceïn
riante devant les humbles dévots.

» Le fondateur espère obtenir sa grâce de celui qui laissera
tomber demain sur les pêcheurs le voile de sa misé-
ricorde.

> 0 toi, sublime bonlé, à qui ne s'adressent jamais en
loading ...