Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 2.1854/55 (1855)

Seite: 110
DOI Artikel: 10.11588/diglit.13590.11
DOI Seite: 10.11588/diglit.13590#0121
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1855/0121
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 110 —

qu'ils puissent être soumis à l'examen des savants spé-
ciaux.

La forme du Madr'asen se retrouve encore dans les plus
anciens monuments de la haute Asie, de l'Indoustan et de
l'Amérique.

Quant à la décoration de ce qu'on peut appeler le soubas-
sement, ce sont des colonnes engagées, et non pas des pilas-
tres; ces colonnes, à cause de l'absence de bases, rappellent
celles des temples égyptiens et ne laissent aucun doute sur
leur origine ; mais le chapiteau , à cause de la courbure para-
bolique si ingénieusement calculée de l'échine et du tarabiscot
qui la sépare du tailloir, c'est déjà de l'art grec. Les canne-
lures méplates et a vives arêtes du dorique grec n'existent pas
encore, non plus que les triglyphes de la frise et de l'archi-
trave, cet architrave est entièrement nu. La cimaise, qui doit
quelques siècles plus tard, séparer le corps des triglyphes,
des gouttes pendantes, n'est encore qu'une baguette demi-
ronde , ou astragale, qui sert de point de départ à la grande
gorge qui forme la corniche. Cette gorge, elle même, suffirait
seule pour déterminer le caractère égyptien de la décoration,
alors qu'on voudrait la contester dans les autres parties.

Au temple d'Esculape à Lambèse (178 de notre ère), les co-
lonnes ont sept diamètres et demi de haut (15 modules) ; l'en-
tablement est mesquin en proportion des colonnes.

Au Madr'asen, comme au temple de Neptune à Pœstum,
les colonnes sont coniques, et leur diamètre a un tiers de
moins en haut qu'en bas (8 modules). Cette diminution que
l'on trouve excessive à Paestum, surtout losrquede l'intérieur
de la cella, on regarde l'enlrecolonnement se dessiner sur le
ciel, est, au contraire, d'un très heureux effet à l'extérieur,
effet dont le Madr'asen profite sans en subir les désavantages.
D'un autre côté, la forme pyramidale de la partie supérieure
de l'édifice fait que les proportions coniques des colonnes ne
sont nullement exagérées.
loading ...