Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 2.1854/55 (1855)

Seite: 115
DOI Artikel: 10.11588/diglit.13590.11
DOI Seite: 10.11588/diglit.13590#0126
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1855/0126
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 115 —

eatives. Selon moi, rien de régulier n'a été entrepris ni
exécuté sur ce point; aucun document authentique ne le vient
constater. En conséquence, pour moi, et mémo d'après le rap-
port de l'Institut que j'ai cité plus haut, tout est à faire au
Madr'asen ; les secrets qu'il renferme ne sont pas tous anéantis;
les sciences historiques doivent gagner, dans les fouilles que
l'on peut encore y faire, de précieuses révélations. Sans doute,
on n'y ramassera pas des trésors, mais ne peut-on pas espérer
d'y découvrir des objets d'une plus grande valeur? Si on a vu
réellement des ossements humains, ne peut-on pas y trouver
des sarcophages avec quelques monuments épigraphiques ?

Mais le caveau ouvert sous la direction de M. Carbuccia
aurait donc été refermé avec un soin extraordinaire? Car j'ai
bien cherché, et je n'ai rien aperçu qui pût me faire deviner
la place où il doit être. Aurait-on qualifié de caveau, une
excavation, à ciel ouvert, qui a rendu à la lumière un dallage
orné d'une sorie de stuc en couleur? Ces essais de fouilles
sont tout à fait en dehors de l'édifice; ils ne l'attaquent nul-
lement. Quoiqu'il en soit, ce qu'il m'a été possible de voir,
à travers les pierres écroulées, c'est une colonne engagée et
faisant face à l'intérieur; ce qui peut faire supposer que, s'il
y a des salles au centre, il doit y avoir également une galerie
ou corridor qui circule autour de ces salles avant d'y arriver.

La porte d'entrée que l'on n'ouvrait, peut-être, que lorsqu'un
personnage mort devait y être déposé, se trouvait à l'ouest.
La place de cette porte est indiquée par deux fausses portes
qui, avec la véritable, divisaient la circonférence en trois
parties égales. La forme de ces fausses portes rappelle encore
le style égyptien , et, si j'en juge par les dégradations qui ont
fait disparaître entièrement la partie inférieure de ces fausses
portes, la véritable devait être murée de manière à pouvoir
être confondue avec les deux fausses.

Les tentatives pour pénétrer à l'intérieur, doivent remonter
à une époque déjà ancienne, car, deux arbres séculaires
loading ...