Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 2.1854/55 (1855)

Seite: 130
DOI Artikel: 10.11588/diglit.13590.13
DOI Seite: 10.11588/diglit.13590#0141
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1855/0141
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 130 -

avait élé faite, les ruines de Tiddis. L'excessive chaleur de
l'athmosphère jointe à la soif ardente dont nous étions con-
sumés , nous en fit différer l'ascension. Un berger arabe, que
nous rencontrâmes heureusement, eut l'obligeance de nous
conduire auprès d'une fontaine où nous fîmes un frugal déjeu-
ner. Non loin de cette source, sur un monticule peu élevé,
nous aperçûmes les restes d'une construction antique. Le
désir d'y trouver quelques monuments épigraphiques nous fit
interrompre notre déjeuner pour aller les visiter, mais nous
n'y trouvâmes que d'énormes pierres de taille et divers frag-
ments d'architecture, renversés confusément sur le sol au
milieu des buissons de jujubiers sauvages. Le versant de la
colline où nous étions placés, fait face à la montagne de
Kreneg. Sa surface est marquée de petites éminences sur
lesquelles gisent des débris de constructions. L'existence de
ces ruines, sur un terrain naturellement fertile qu'arrosent
encore une foule de petites sources, me fait soupçonner
qu'elles pouvaient bien être les restes de ces agréables villas
dont les romains aimaient à environner leurs grands centres
de population.

De là nous allâmes à un endroit qui devait évidemment être
l'antique nécropole de Tiddis, car le sol y est jonché de toutes
sortes de monuments funèbres que le temps a plus ou moins
éprouvés. Là, c'est un cippe à moitié enfoui dans la terre, plus
loin une stèle sculptée avec art et ornée de dessins variés; par-
tout une infinité de pierres tombales de diverses formes, mais
généralement mutilées ou dans un état de dégradation com-
plète. Nous trouvâmes cependant quelques-uns de ces monu-
ments assez bien conservés, entr'aimes les nos 1, 2, 4 et 6;
mais ils paraissaient avoir été exhumés depuis peu.

N'ayant à notre disposition aucun instrument pour nous
aider à vaincre les obstacles que nous rencontrions à chaque
pas, nous nous contentâmes de copier une vingtaine d'inscrip-
tions : mais la plus grande partie n'étant pas complètes ou
loading ...