Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 2.1854/55 (1855)

Seite: 151
DOI Artikel: 10.11588/diglit.13590.15
DOI Seite: 10.11588/diglit.13590#0162
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1855/0162
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
fixer le siège à Ksar Mahdjouba, j^-^S^ j_^aj, petite
ville en ruines assise sur un mamelon, à l'entrée du eol de
Bou-R'âreb', s_}y__& j-J ^—? » lequel se prolongea l'est

dans la direction de Guelma. Mais l'exploration raisonnée des
l égions environnantes me conduisit vers le sud à un défilé qui
a conservé jusqu'à nos jours le nom du Pagus. Ce passage,
resserré entre le mont Guérioun et la montagne des Oulad-

Tsabèt, s'appelle Feclj Sila, ___?; il aboutit à des

ruines considérables qu'on traverse pour se rendre à Sigus.
De l'église du Kroub à cet endroit, où sont massés les décom-
bres de nombreux établissements agricoles, il y a trois lieues.
C'est donc là qu'il faut placer nécessairement la ville dont
la borne milliaire m'a révélé le nom.

A part cette découverte, qui nous permet de combler une
lacune de la topographie Numidique, je n'ai rencontré dans la
vallée du Bou-Merzoug et dans celle de l'Oued-Yakoub, qui lui
est contiguë, que deux inscriptions tumulaires dignes d'être
ajoutées à cette liste. La première, qui offre un exemple ex-
traordinaire de longévité, contraste singulièrement avec l'in-
salubrité proverbiale du canton. Je l'ai trouvée sur un tertre,
parmi les vestiges d'une place d'armes, qui protégeait autre-
fois les sources du Bou-Merzoug et le gracieux sacellum dont
elles étaient décorées. En voici la copie :

N° 9.
D. ML
C. IVL1VS
PACATUS

V. A.

CXX.

Dis Manibus. Caius Julius Pacalus vixit annis 120.

« Aux Dieux Mânes. Caïus Julius Pacatus a vécu 120 aivs >.
loading ...