Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 2.1854/55 (1855)

Seite: 155
DOI Artikel: 10.11588/diglit.13590.15
DOI Seite: 10.11588/diglit.13590#0166
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1855/0166
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
In» v

et une mère qui vécurent toujours unis. La place destinée à
recevoir l'épitaphe de leurs fils est restée en blanc, et tout
me porte à croire que ce sont leurs noms que j'ai retrouvés
dans la vallée de Krennâba (1), sur une table de marbre blanc
dont la sculpture ne manque pas d'élégance. Un croissant ac-
compagné de deux rosaces en forme le frontispice, et les ins-
criptions sont disposées l'une au-dessus de l'autre, chacune
dans un cadre.

N° 15.

0 . M .

M. MVNATIVS.
VICTOR
V.A.XXX.H.S .E.O.E.B.

Q.

D . M .

Q. MVNATIVS.
MONNOSVS.
V.A.XXV.IÏ.S.E.O.E.B.Q.

« Diis Manibus. Marcus Munatius Victor vixit annis XXX.
Osm ejus benè quieséant ! » — Le lapicide a employé un seul
sigle pour représenter Y m, Yu et Yn du mol Munatius; et le /
combiné avec Yi lui a servi à former une croix. Le q de la
dernière formule est descendu, faute d'espace, à la ligne sui-
vante et occupe un angle du second cadre. « Piis Manibus.
Quinlus Munatius Monnosus vixit annis XXV. Ossa ejus benè
quiescani! »

Je dois la copie des inscriptions suivantes à l'obligeance de
plusieurs personnes que je m'empresse de remercier ici sin-
cèrement.

(1) La vallée de Krennâba tire son nom de la rivière qui l'arrose; elle
commence au pied de la montagne de Msettas et s'étend parallèlement \\
la plaine d'EI-Haria.
loading ...