Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 2.1854/55 (1855)

Seite: 181
DOI Artikel: 10.11588/diglit.13590.18
DOI Seite: 10.11588/diglit.13590#0192
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1855/0192
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 181 —

pour principe qu'il ne fallait jamais laisser le soldat oisif. »

Il s'agit maintenant de déterminer la position du mausolée
gigantesque dont parle l'historien : car nous n'avons là que
des données vagues. Je pense que la marche de Probus nous
sera de quelcpie secours. En effet, il est dit dans le passage
ci lé que le général romain passa de la Libye dans les états
de Cartilage et se dirigea ensuite conlre les tribus africaines.
Or, les populations africaines qui entretenaient, à cette époque,
le foyer de la résistance, étaient celles de la partie méridionale
de la Numidie ; et c'est précisément sur ce point qu'on voit
un édifice funéraire d'une architecture conforme au goût et
aux habitudes du pays, quoique modifiée par la science des
vainqueurs. Déplus, les dimensions de ce monument différent
peu de celles que Vopiscus attribue au mausolée d'Aradion.
Bruce, il est vrai, s'est hasardé à dire que le Madr'asen était
le tombeau de Syphax et des autres rois de la Numidie. Son
opinion, bien qu'elle ne s'appuie sur aucune autorité, a
prévalu et elle jouit d'une telle faveur parmi les archéologues,
qu'on l'a maintenue jusqu'à nos jours. Mais il n'est pas impos-
sible de la remplacer par une opinion nouvelle.

Pour peu que l'on considère la manière dont les noms
romains ont été altérés par les musulmans, on conviendra
que la transformation du mol Aradion en Madr'asen n'est pas
plus surprenante que le changement de Verecunda en Marcouna,
de PaisicaJa en Skikda et de flippo-regîus eu Bonna. Il y a
d'aussi fortes déviations d'un côté que de l'autre, et je ne
crains pas d'aller trop loin en supposant que Madr'asen est
une abréviation et en même temps une contraction des mots
iumulus Aradionis ou monumentum Aradionis ou sepulchrum
Aradionis. Quant à l'ctymologie qui fait venir le mol Madr'asen
du nom de la plaine des Mader, elle a, au premier aspect,
quelque chose de vraisemblable, mais j'affirme qu'elle n'est
motivée par aucun document écrit.

A. C.
loading ...