Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 2
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0014
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0014
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
dre, selon mes faibles moyens, à l'appel honorable que vous
m'avez adressé.

Permettez-moi d'exprimer, avant tout, d'une manière
générale, le regret qu'aucuns renseignements ne soient
fournis sur les monuments dont ces inscriptions pouvaient
faire partie, ni sur les circonstances locales au milieu des-
quelles elles se trouvaient ; ces indications sont souvent de
la plus grande utilité pour mettre sur la voie de la significa-
tion des textes ou pour en justifier l'explication : Je crois
que la force de cette remarque ressortira des interprétations
que je vais exposer sur chaque série d'épigraphes.

1° Inscriptions numidico-puniques.

L'une de ces inscriptions, Ier cahier, planche XV, appar-
tient à Tiffech; les deux autres, 2e cahier, planches V et VI,
à Ghelma. La dernière a été déjà publiée et expliquée par
moi, sous le titre de 25e numidique : Et. démonstr. de la
lang. phén., etc. J'ai, toutefois, depuis cette époque, modifié
l'interprétation de la première ligne, d'après une meilleure
appréciation de la figure en zigzag qui s'y trouve, figure
qu'une inscription ultérieurement découverte à Ghelma et
que j'ai fait connaîtra dans le Bulletin archéologique, juillet
1856, m'a prouvé être un chet semblable à une variante de la
même lettre de l'alphabet palmyrénien, lié à un nun. Voici
donc, selon moi, la transcription et le sens de ce texte :

Quielorium Ma-

nulx. Ponendo nSi:

consecravi lapidem xSy

funeris Nijmyj

Biricla filia m TO~Q

Rogati. NU5Wï

Pour plus de détails, je prends la liberté de renvoyer à
loading ...