Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 11
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0023
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0023
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 11 -

TAT^Ni qui paraît le pluriel de Thouthu = te-thoulha, signi-
fiant femme, dans le dialecte d'Audjelah, te-Sidouan dans le
vocabulaire tergïah et ergïa de W. Hodgson (1). Le n° 61,
fourni par M. Barges, est encore une autre modification se
rapportant à l'expression d'une articulation pareillement
affine.

Les n°* 31, 32, 33, sont d'un rapprochement assez facile
pour justifier l'équivalence ; le second se montre sur la
pierre de Lalla-Marghnia.

Le n° 36 existe sur le bouclier touarig.

Les nus 45, 46, 47, offrent une manifeste analogie de
forme ; la concordance des indications sur leur valeur
paraît ne laisser aucune place au doute, nonobstant la
ressemblance avec les nM 4 et 5 ; ils se distinguent pro-
bablement par les différences de diamètre. Je crois voir
cette lettre dans les losanges ponctuées du bouclier
touarig.

Le n° 52 semble n'être qu'une modification du 51 ; cepen-
dant il existe concurremment avec celui-ci sur le bouclier
touarig. Mais, si je ne me trompe , il y a, sur ce bouclier,
deux inscriptions écrites par deux femmes différentes, et
chacune de celles-ci a employé l'une des formes à l'exclusion
de l'autre.

Le n- 56 paraît une réduction en points de la figure répétée
dans l'épigraphe de Lalla-Marghnia à laquelle j'ai supposé la
puissance du Kuf. S'il en est ainsi, le n° 56 doit avoir le
même son, non celui du Kùf indiqué par M. Bargès, car
nous avons eu deux exemples plausibles de l'application de
la première valeur dans l'inscription précitée. Mais il est pos-
sible que l'identité n'existe pas, et l'une des figures peut va-
loir Kaf, l'autre Réf.

Le n° 60 est vraisemblablement une transformation de

(.1) Notes on nortlwm Africa, elc, New-York, 1844.
loading ...