Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 13
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0025
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0025
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 13 —

dissemblables. Il est fâcheux qu'on ne sache pas si elles ont
été trouvées au même point, car elles peuvent être jumelles,
c'est-à-dire avoir été érigées par deux individus pour un
même objet, ainsi qu'il en existe des exemples dans l'archéo-
logie punique. Pour les trois pierres, l'analogie se manifeste
particulièrement par la première ligne, et il est remarquable
que, ainsi que M. de Saulcy l'a fait observer, Journal asiat.,
1. c, p. 125, trois inscriptions libyques trouvées chez les
Makhler Ouled Agar, et rapportées en 1838 par Falbe, ont
aussi entre elles uue grande ressemblance et paraissent
commencer toutes les trois par le même mot. En lisant de
droite à gauche, le savant académicien trouvait comme élé-
ments de ce mot, dans deux pt, dans l'autre, à laquelle la
dernière lettre manque, in; il n'hésitait pas à considérer les
pierres comme des fragments de cippes funéraires. M. Blau
a complété l'idée en présumant qu'une première colonne de
lettres manque à droite, que la lettre de celte colonne cor-
respondant à la première ligne avait été un mem = M et que
le mot composant cette première ligne de droite à gauche
était ]byo, =MDLN= Sepeliverunt, de MDL, Medil, donné
dans ce sens par Venture. Sur deux de vos monuments, ceux
de la planche XVI, la première ligne a en effet quatre
lettres; sur l'autre, il en manque une à gauche, mais c'est
évidemment un effacement produit par le lemps, puisqu'il
existe des lettres au-dessous de la lacune pour chacune des
autres lignes. Parmi les qualre lettres, deux, représentées
par trois lignes verticales accostées, valent aussi L (n° 38 du
tableau général) et N (n° 41); mais, au lieu d'êlre à l'extré-
mité de gauche, comme sur les fragments de Falbe, ces
deux lettres sont à l'extrémité de droite; on peut en conjec-
turer que la lecture avait lieu de gauche à droile, ce qui est
indifférent, suivant Oudney. La première lettre à gauche
devait donc être M- H est en effet facile de rétablir cette
lettre, conformément au n" 40, mais en sens inverse, du
loading ...