Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 40
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.4
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0052
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0052
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 40 —

Afrique. Celte origine lui assignerait déjà une date fort respec-
table, 1,400 ans environ. Il ne saurait être, suivant nous, pos-
térieur au Ve siècle de l'ère chrétienne, c'est-à-dire à la domi-
nation des Vandales, dont le nom, de funèbre mémoire, im-
plique immédiatement une idée de désastre et de dévastation.
Pour échapper aux bouleversements dont l'Afrique septen-
trionale a si souvent été le théâtre, à cette époque reculée, il
a donc dû être construit vers la fin de l'occupation romaine
( 459 de J.-C. ). D'autre part, il n'a fallu rien moins à ce tom-
beau que le tulélaire abri du caveau impénétrable où il était
caché à ions les yeux, pour lui pcrmellre de traverser, intact,
celle énorme période de près de quatorze siècles.

La pari faite à l'ouvrier il faut aussi la faire au maître. Si
l'ensemble du monument atteste un travail d'ailleurs plus so-
lide qu'élégant, plus instructif que marqué au cachet de la
belle antiquité, l'auteur de l'inscription ne devait certaine-
ment pas être un Romain de vieille roche : il n'en a ni le grave
caractère, ni le sévère langage. Nous croyons voir percer,
sous la pourpre qui dut lui servir de linceul, la fastueuse opu-
lence d'un marchand, affranchi parvenu, Romain de la déca-
dence plutôt que la sobre élégance des véritables fils de l'ancien
peuple-roi, dont on brûlait les corps dans un voile d'amiante,
et dont on déposait pieusement les cendres au fond d'une mo-
deste urne en terre, sous la simple voûte d'un tombeau sans
autre inscription que celle-ci, par exemple : Mater Gracchorum.

Quoi qu'il en soit de toutes les conjectures qui précèdent,
du reste purement gratuites, on aurait mauvaise grâce à nier
l'intérêt réel et tout de localité qui s'attache au monument que
nous avons essayé de décrire : ce monument contient des
détails, consacre des souvenirs trop curieux, trop éloignés de
nous, pour ne pas mériter d'être sauvé de l'oubli.

Paul-Eugène BACHE.
loading ...