Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 41
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.5
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0053
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0053
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
ÎITOTE DE ea KEBïACTIOIV.

La notice qui précède aurait dû paraître dans VAnnuaire de i8S5,
qui,It'a été publié qu'en 1855, et dans lequel il est déjà parlé (page HO) de
l'épitaphe de Praecilius fl) ; ou tout au moins dans VAnnuaire de 1854-1S3S.
qui contient quelques dessins relatifs au tombeau du même personnage.
Parmi les divers motifs qui ont déterminé la Société archéologique de la
province de Conslanline à ajourner celte publication, en voici deux prin-
cipaux. D abord, l'auteur de la notice, dont la Société archéologique n'ac-
cep!e que sous toutes réserves la responsabilité des opinions émises per-
sonnellement, a fait une longue absence ; et, comme il est un despremiers
de ceux qui ont écrit sur cet intéressant sujet, il a paru convenable de
lui réserver la part d'initiative qu'on devait à ses efforts. D'un
autre côté, le moyen dilatoire dont la Société archéologique a cru devoir
user a porté ses fruits : en effet, depuis deux ans que la découverte du
tombeau de Praecilius a eu lieu, cette découverte est devenue, de la part
des savants, des archéologues, des amateurs d'antiquités, etc., l'objet de
studieuses recherches, de notes instructives, d'interprétations curieuses,
en un mot de travaux de tout genre, dont nous allons donner l'analyse
chronologique et sommaire, ce qui formera le complément de la notice
dont il s'agit. ;

La découverte a été opérée le 15 avril 1855.

Des le 21 du même mois, VAfricain, estafette de Constantine, la signa-
lait, par une noie (n» 200), à l'attention publique.

Dans le numéro (201) suivant, du 28 avril, le même journal a repro-
duit l'épitaphe en question, accompagnée d'une version latine et d'une
traduction en français, le tout enrichi d'annotations.

VA khbar, journal d'Alger, a reproduit, à peu près vers la même époque,
l'article de Y Africain.

Le Toulonnais, journal du Var et de l'Afrique, est le premier qui, dans
son feuilleton du 15 mai 1855 (11° 5155), ait publié une notice (avec des-
sins) à peu près complète sur le sujet qui nous occupe.

Cette notice a été. à son tour, reproduite textuellement et in extenso
par le Journal général de l'Instruction publique et des Cultes (volume
24, n° 45, du mercredi 50 mai 1855).

(1) Voir le Mémoire intitulé Constantin* et ses antiquités, par M. A. Chbiibonneau.

4
loading ...