Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 52
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.7
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0064
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0064
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
-52 —

res ; que vous, au contraire, imitant la patience du Dieu sou-
verain, vous avez, avec un cœur calme, abandonné à leur
perversité ce qui vous appartenait, et avez préféré demander
pour vous, en échange, un autre emplacement domanial. Nous
avons accueilli votre demande avec bienveillance, et aussitôt
nous avons mandé, par lettres patentes, à l'administration
de transférer au domaine de l'Église , avec tous ses
droits, une maison faisant partie des biens de l'État, que nous
avons donnée spontanément, et qui par nos ordres vous sera
livrée sans retard.

Nous avons prescrit d'élever, en son lieu et place, une ba-
silique aux frais du trésor. » (I)

Ainsi l'empereur donna une ample satisfaction aux catholi-
ques sans exciter le tumulte et la violence des donatisles. Il
voulut montrer apparemment qu'il pratiquait le dogme divin
qui nous avertit de donner notre manteau à qui voudrait nous
enlever notre tunique. Cette doctrine est reproduite chez les
africains, suivant le témoignage de Saint-Augustin, par le pro-
verbe punique : « Si la peste frappe à la porte et demande un
écu, donnez lui en deux pour qu'elle s'en aille. »

Extrait de î'africa Chiustiana de Morcelli {loin. II, p. 207,
224, 234) traduit en français par un membre de la Société.

(1) En 1859, Monseigneur Dupucb, évôque d'Alger, reconnut la basilique
dont parle Morcelli. Ce monument élail presque enterré sous des construc-
tions arabes jetées pèle-méle Les pierres qui la composaient, étaient assez
mal liées et paraissaient avoir appartenu à des édifices plus anciens. On
voyait une croix sculptée au-dessus de la porte latérale du côté gauche,
('elle église étai établie dans le sens du bâtiment actuel où sont les bains
et le logement du comptable de l'hôpital. L'entrée regardait le nord, et le
« hœur en hémicycle était tourné du côté de la ville. Nous en avons vu le
plan et le dessin tracés par M le curé Landman.

(Note de la Rédaction).
loading ...