Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 55
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.9
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0067
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0067
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
frttre au Bttvttmvt ï>e la Société

Sur l'Inscription du Col de Fdoulès.

Monsieur ,

De noire expédition de deux mois et demi je ne vous rap-
porte qu'une copie en troisième exemplaire d'une inscription
déjà connue, celle qui se trouve sur un rocher fruste au col de
Fdoulès. Ce col, n'a jamais, je crois, servi de passage à une
grande voie de communication. Cependant, le pàlé monta-
gneux où il existe est un nœud orographique, et déverse

des eaux dans les vallées fertiles de l'Oued-Enja, i>^~\ ï\j

et de l'Oued-Missa, •_o , qui ont été colonisées

par les Romains. A quatre kilomètres avant d'arriver au dé-
filé, on rencontre les ruines d'un poste assez important, qui
est dominé par un piton élevé et peu accessible. De la route
on y voit debout, comme les colonnes d'un temple, un grand
nombre de pierres droites, qui ne sont sans doute que les
restes d'un Caslrum important. Les gens du pays disent qu'il
y a là des citernes et même une source, ce qui me parait assez
invraisemblable. Je désirerais vivement vous donner le nom
de ce point, mais il ne m'a pas été possible de le savoir. Dès
que j'aurai pu me le procurer je vous l'enverrai.

Dans la copie de l'inscription qui vous est parvenue, bien
des détails manquent encore : mais j'espère que mes prédé-
cesseurs ont été plus favorisés que moi sous le rapport du
temps, et qu'ils auront pu pendre les dimensions de la pierre,
des lettres, des différentes lignes, etc. Néanmoins vous pour-
rez voir que les caractères de la première ligne sont plus gros
loading ...