Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 57
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.9
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0069
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0069
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 57 —

La lour qui surmonte le mamelon d'Akbou (I), indi-
que probablement la présence d'un établissement qui n'est
pas encore bien déterminé et qui aurait gardé le défilé de
Chellata, . En remontant la vallée, la colonne

expéditionnaire a signalé d'autres ruines de postes.

11 en est de même dans les vallées du Scbaou ; sur les pre-
mières pentes qui descendent du Jurjura, on aperçoit aussi
des postes. Le pays soumis à une espèce de blocus, était
force, suivant moi, de reconnaître la loi du vainqueur, ne
fût-ce que pour avoir le droit de manger; et la réputation d'in-
dépendance de ces fiers montagnards me semble avoir été
établie plutôt par notre amour-propre national que par les ré-
eits anciens. Du reste leurs prétentions sont grandes en tout
genre. La tribu des Fraoucen, qui s'est ralliée à nous, n'a-t-
elle pas la prétention d'être française, et comme preuve ne
produit-elle pas un étendard blanc fieurdelysé d'or! Ils ont
été pour nous de bons auxiliaires et se sont montrés terri-
bles contre leurs frères de la montagne dont ils connaissent
mieux que nous les mœurs et le pays.

Veuillez agréer, etc.

Le Capitaine D'YANVILLE.

(i) Au pied du mamelon d'Akbou, du côlé du nord, se trouve un monument romain qui res-
semble a un mausolée. C'est une tour carrée construite en pierres de taille de grès, qui
parait avoir près de 4 mètres de longueur sur C à 7 de hauteur. La partie supérieure est arron-
die comme un extrados de voûte. Sur la face i ord-est de celte tour ou chapelle funéraire, se
trouve une porte et les encastrements d'une pierre d'une autre nature, portant probablement
une inscription.

Quelques jours avant la colonne d'Akbou, pendant que les troupes travaillaient à l'ouverture
de la nouvelle route de Sétif à Bougie, à Mcrdj-cz-zit (en arabe pré à l'huile), nous avions
trouvéa 200 mètres à l'ouest du petit col par lequel passe le sentier arabe, une pierre tombale
décorée d'un bas-relief représentant un personnage en tunique, dans une petite niche, Au dessous
de la figure qui est d'un travail fort médiocre, j'ai pu copier une epitaphe, quoique un peu
endommagée en deux endroits (2— et i" ligne); en voici la lecture :

D. M. S.
CVARITIDI
VS DONATVS.
V1X.AN.XLV.

%\*n* ""!"'!"is sacrum. Coins Varitidivs (peut-être Yarisidius qui se trouve dans Cico
ron.) Donatus vix'u annis quinque et quadraqinta. »

(Noie communiquée par M. le Colonel Breton).

5
loading ...