Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 61
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.10
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0073
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0073
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 01 —

que sur la corniche, et si, se plaçant sur Taxe de l'avaul-
corps, on gravit les degrés comme pour monter à la plate-
forme, on remarque dans le quatrième gradin, précisément
sur la direction de l'axe en question, ou du diamètre est-
ouest, une étroite ouverture, au fond de laquelle l'œil aperçoit
un escalier intérieur. Cette partie mérite une description spé-
ciale et minutieuse, car la forme et la disposition de celle
ouverture et de l'escalier nous fourniront, je crois, plus de '
lumières que tout le reste sur la destination du Madrazen.

Supposons le monument dans son état primitif : tous les
gradins en étaient complets et ne laissaient voir aucune ou-
verture donnant accès dans l'intérieur; mais en remontant les
degrés dans la direction de l'axe de l'avant-corps, on aurait
pu remarquer une particularité, si légère qu'elle ne devait
guère attirer l'attention. Toutes les pierres des gradins ont la
hauteur du gradin même, une largeur un peu plus grande que
sa hauteur, afin de s'engager sous la marche immédiatement
supérieure, comme cela se pratique toujours dans les escaliers
et une longueur un peu variable, mais rarement moindre que
i m. -40 c. ou i m. 50 c. ; or, la pierre g, sur laquelle on posait
le pied en atteignante quatrième marche, n'a, par exceptionque
70 centimètres de largeur. Celle abcd, qui la surmonte immé-
diatement dans la cinquième marche, avait une longueur de
i m. GO c, et, en y regardant de fort près, un œil très-atten-
tif aurait peut être pu remarquer qu'elle ne s'engageait pas dans
toute sa longueur, mais seulement par ses extrémités a et b,
comme par deux tenons, sous la sixième marche. Cette pierre
ne devait pas être maçonnée, et àl'aide de leviers, on pouvait
la faire glisser sur la quatrième marche entre ses deux voi-
sines de droite et de gauche, puis l'écarter de côté. Alors,
sous la place qu'elle avait occupée, on voyait d'abord sur le
devant une cavité e de la profondeur de la quatrième marche,
d'une largeur de 0 ni. 40 c. à peu près, d'avant en arrière, et
de 0 m. 70, de droite à gauche : celte cavité correspondait
loading ...