Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 62
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.10
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0074
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0074
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 02 —

exactement à la pierredont j'ai déjà parlé. Entre elle et la
face verticale de la sixième marche, se dressait une énorme
dalle /, de Om. 48 c. d'épaisseur, et de lm. 20 c. de longueur,
surmontant de près de 0 m. 40 c. le niveau de la quatrième
marche, et, ainsi qu'on l'a pu constater plus tard, descendant
jusqu'à celui de la deuxième, ce qui lui donnait une hauteur
de 1 m. 50 c. et un poids de 1500 kilogrammes. Elle était
glissée, comme un tiroir vertical, dans une rainure en pierre
de taille, et l'on devait la soulever au moyen d'une machine.
Cette manœuvre démasquait la partie supérieure d'une porte
ouverte en contrebas de la face verlicale de la sixième marche,
de 0 m. 70 c. de largeur, comme la pierre g et la cavité /,
et dont le linteau affleurait la face supérieure de la quatrième
marche, de telle sorte qu'en faisant glisser la pierre g entre
ses voisines et l'écartant de côté, on ouvrait une sorte de cou-
lisse horizontale geh, de 0 m. 70 c. de largeur et 0 m. 58 c.
de hauteur, par laquelle on aurait pu introduire, par exem-
ple, une bière dans la cage de l'escalier auquel la porte donnait
accès.

Aujourd'hui, la pierre abcd a disparu, la pierre g est en
place, ainsi que la dalle /; mais celle-ci a été fortement écor-
née à son angle supérieur droit, et par l'ouverture que four-
nit celle écornure, un homme peut se glisser dans la cage de
l'escalier. Cei escalier a 1 m. 20 c. de largeur. Les parois la-
térales sont en pierres de taille de même nature et de mêmes
dimensions que celle des gradins, et il est recouvert horizon-
talement en pierres semblables. Les marches ont 0 m. 20 c.
de hauteur et 0 m. 30 c. de largeur, et, après en avoir
descendu six, on se trouve arrêté brusquement par un
double obstacle : un mur barre complètement le passage et
le ciel de la galerie s'est écroulé en entraînant avec lui la
partie supérieure de ce mur. D'énormes blocs sont suspendus
sur la tête de l'explorateur, et il n'y a possibilité d'aller plus
avant, qu'en procédant comme dans l'exploitation des carrières
loading ...