Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 63
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.10
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0075
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0075
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 05 —

dont le toit menace ruine. Mais, avant de rétrograder, nous
avons encore à faire sur place quelques observations intéres-
santes.

Le mur transversal qui coupe ou ferme la galerie est bâli
en pierres d'un moindre échantillon que celles des parois la-
térales. Il ne s'arrête pas au plan de ces parois, mais il s'en-
gage dans leur épaisseur comme dans une rainure verticale,
sans que les deux maçonneries paraissent se lier autrement
l'une avec l'autre.

Entre la dernière marche de l'escalier et le mur transversal
règne un palier de i mètre qui paraît avoir été dallé autrefois.
Le sol en a été fouillé à une profondeur peu considérable,
mais suffisante toutefois pour s'assurer qne la face verticale
de la dernière marche ne se prolonge pas au-dessous. Cetie
observation répondà l'opinion que j'ai entendu émettre que ce
que j'appelle un palier pourrait bien n'être que l'orifice d'un
puits carré, aujourd'hui comblé, semblable à ceux qu'on voit
dans les pyramides d'Egypte.

Les degrés du monument portent gravées plus ou moins
grossièrement des empreintes plus nombreuses que variées.
Ce sont d'abord des cercles portant ou ne portant pas la mar-
que de leur centre, simples ou surmontés d'un trait ou d'une
petite croix : je pense qu'il n'y faut voir que les marques par-
ticulières des tailleurs de pierre ; ce sont aussi et surtout de
petites fossettes disposées en damier comme en creusent sur
les pierres ou même sur le sol les bergers et les jeunes gar-
çons arabes pour y jouer, avec des cailloux de deux couleurs,
un jeu analogue à notre jeu de dames.

J'imagine qu'à une époque qu'on ne saurait préciser, un de
ces bergers, plus observateur que les autres, se sera aperçu
que la pierre abcd, un peu déplacée peut-être par quelque
tremblement de terre, ne s'engageait pas sous la troisième
marche et pouvait en être écartée, ou bien il aura remarqué
qu'elle sonnait creux, tant en raison de la cavité c qui exis-
loading ...