Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 82
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.11
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0094
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0094
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
donne à penser que la construction de la grande mosquée
date au moins de la fin du treizième siècle.

(K° 5.)

*\ , Jrï^\ ^..J&

^--S---ô.\^ à—à—S^J

f Au nom de Dieu clément et miséricordieux. Il n'y a de
Dieu que Dieu. La religion de Dieu est l'islam. — Ceci est le
tombeau du cheikh, du professeur, du tradilionnaire Hassan-
ben-ali-ben-Mimoun-ben-el-Konfoud, que Dieu le reçoive dans
le sein de sa miséricorde ! »

La phrase inna 'ddina in'da'llahi'l-islâmou, qui occupe une
partie de la seconde ligne, fait partie du 17° verset du 5° cha-
pitre du Koran. Islâm, nom d'action de la IVe forme du verbe
selem, signifie un entier abandon aux volontés de Dieu. C'est
un mot qui a été adopté par Mahomet, avec le mot imân « foi,
croyance » pour désigner la religion épurée qu'il entrepre-
nait de substituer au culte des idoles. D'islâm et à'imûn sont
dérivés les adjectifs Mo?isZî'm, musulman, et Moumin, fidèle,
croyant. Le premier se rapporte au culte extérieur, aux pra-
tiques religieuses établies par le prophète; le second implique
la foi vive et sincère au dogme. Quant au personnage dont il
est question ici, il fut le bisaïeul d'Ibn-Konfoud, l'écrivain
remarquable auquel nous devons une histoire très circons-
loading ...