Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 103
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.11
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0115
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0115
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 105 —

^ <^\ <) à_! La^ , i—1

< Celui qui a posé la première pierre de ce temple magni-
fique, et qui l'a fait construire pour la prière, la glorification
tle Dieu et l'enseignement de la religion, est notre émir et
seigneur Hassan-Bey, dont la prudence et la sagesse égalent
•a puissance. Dieu veuille prolonger sou règne. L'édifice a été
achevé vers la fin de chaabân, l'an H 56 (1745). »

Inscription refouillée en caractères orientaux dans un élé-
gant cartouche de plâtre, au-dessus de l'entrée principale de
la salle de Sidil-Akdar. Une autre légende, sculptée en beaux
caractères sur une table de marbre, décore la seconde porte
qui donne sur la galerie. Celle-là fut posée, dil-on, après l'a-
chèvement du minaret. En voici le fac-similé et la traduction :

(K° 21.)
loading ...